En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
La Proie du vent

La Proie du vent

Un Long métrage de René Clair

Produit par Les Films Albatros

Sortie en France : 13/05/1927

    Synopsis

    L'aviateur Pierre Vignal, victime d'une tempête, est forcé d'atterrir dans le parc d'un château tchèque. Ses hôtes, la comtesse Elisabeth, son beau-frère Georges, le docteur Massarski le soignent et Pierre s'éprend d'Elisabeth. Jaloux de Georges, il apprend peu à peu qu'une soeur, Hélène, vit prisonnière dans une aile du château. Elle implore du secours. Voulant la sauver et s'enfuir avec elle, Pierre provoque sa mort dans un accident d'auto...

    Source : aubonticket.com

     

    Acteurs (5)

    Production et distribution

    Production Déléguée :

    Les Films Albatros

    Propos

    Avec La Proie du vent, René Clair réalise son premier film pour Albatros. Ce mélo, basé sur un roman à succès, pourrait entre d'autres mains être fort ennuyeux. Mais, Clair sait diriger ses acteurs et il a un sens de la composition qui rend le récit attrayant. Et, en plus, il est très bien servi par ses acteurs en particulier Charles Vanel. Le grand Charles interprétait rarement les amoureux transis à l'époque muette ; il jouait souvent les méchants. Mais ici, il est excellent en aviateur amoureux. Dans une superbe scène, il entreprend de s'emparer de la cigarette de Lillian Hall-Davis pour pouvoir la porter à ses lèvres (comme le feront Garbo et Gilbert dans Flesh and the Devil en 1927). Les deux actrices sont habilement contrastées avec d'un côté la patricienne anglaise Lillian Hall-Davis et de l'autre la blonde Sandra Milowanoff. C'est Milowanoff qui retient l'attention. Elle réussit à convaincre Vanel de sa séquestration et le pousse à partir en voiture pour une course folle. René Clair sait très bien rythmer cette course poursuite comme le faisait un L'Herbier dans L'Inhumaine. Comme Clair le fera dans Les Deux Timides (1928) et Un Chapeau de Paille d'Italie (1927), nous entrons dans les pensées de son personnage (Vanel) et nous visualisons ce que son imagination lui dicte. Charles Vanel est torturé par la jalousie et il imagine qu'Elisabeth entretient des rapports intimes avec le mari de sa soeur. Il se projette dans sa chambre et imagine une scène violente. Le seul reproche que l'on puisse faire au film, c'est la minceur de l'intrigue. Néanmoins, on retrouve la touche de René Clair avec la scène finale où un personnage s'eclipse sur la pointe des pieds, laissant les amants réunis à leur étreinte.

    Source : annhardingstreasures.blogspot.fr

    Générique détaillé (5)

    Assistant à la réalisation :

    Georges Lacombe

    Scénariste :

    René Clair

    Chef décorateur :

    Lazare Meerson

    Producteur :

    Alexandre Kamenka

    Directeurs de la photo :

    Henri Gondois, Nicolas Roudakoff, Robert Batton

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1926

    Sortie en France :

    13/05/1927

    Durée :

    1 h 30 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Agrément :

    Inconnu

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,33