En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Je suis une nymphomane

Je suis une nymphomane

Un Long métrage de Max Pecas

Produit par Les Films du Griffon

Sortie en France : 11/08/1971

    Synopsis

    À Menton, Carole gâche sa jeunesse entre des parents aigris, un bureau désolant d’ennui et son petit ami Éric, dont le corps la répugne secrètement. Insensible au désir et au plaisir, elle éprouve pourtant une épiphanie érotique au passage d’un inconnu dans l’escalier de sa couturière, au point de chuter dans la cage d’ascenseur. Hospitalisée, puis au repos, elle ressent alors les premiers symptômes de la « honteuse maladie » et se donne à Éric avec une telle passion qu’il la repousse, choqué. « Tu es une névrosée, une hystérique. Tu es une nymphomane ! » Son odieux patron, Olivier, sera moins regardant, mais les collègues sont témoins de leurs ébats, et ses parents mettent immédiatement leur fille à la porte. C’est la fuite vers Paris, où Carole tombe sous la coupe de la sulfureuse Muriel, qui l’embauche comme vendeuse et la présente au séduisant Bruno. Tous trois s’ébattent pendant une longue nuit d’amour. Comprenant dès lors qu’elle n’est qu’une détraquée, Carole erre dans Paris, désespérée. Elle se confie à une gynécologue, qui ne la rassure pas vraiment, puis à un prêtre, seul à comprendre le mal insidieux, obsédant, de la jeune femme. Un mal qui la pousse à faire l’amour avec un inconnu sous un porche… puis à se livrer à deux forains au contact desquels elle perd littéralement la raison. Internée après une tentative de suicide, elle se réveille sous le regard bienveillant de Michel, un jeune et beau médecin (serait-ce lui, l’inconnu de l’escalier ?). Michel prend Carole sous son aile, l’installe chez lui, la pousse à se faire analyser. Dans un nouveau moment d’égarement, la jeune femme se donne à lui, mais il la rejette. C’est le déclic dont elle avait besoin pour entrevoir un début de guérison : Michel le comprend et enjoint la jeune femme, pourtant réticente, à se commettre dans une orgie organisée par Muriel et Bruno. En quelques instants, elle y exorcisera tous ses démons. Dehors, Michel l’attend. Et avec lui, l’amour.

    Source : "Dictionnaire des Films Français Erotiques et Pornographiques" (Christophe Bier, ed. Serious Publishing)

    Acteurs (16)

    Production et distribution

    Production Déléguée :

    Les Films du Griffon

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Générique détaillé (5)

    Scénaristes :

    Max Pecas, Claude Mulot

    Directeur de production :

    Paul Cayatte

    Auteur de la musique :

    Derry Hall

    Directeur de la photo :

    Robert Lefebvre

    Monteur :

    Michel Pecas

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame psychologique

    Thèmes :

    Sexualité, Érotisme

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1971

    Sortie en France :

    11/08/1971

    Durée :

    1 h 41 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    37139

    Visa délivré le :

    16/07/1971

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    1,85

    Format son :

    Mono