Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Cent francs par seconde

Cent francs par seconde

Un Long métrage de Jean Boyer

Produit par Production Artistique et Cinématographique (PAC), Simoja, Société Générale de Cinématographie (SGC)

Sortie en France : 09/01/1953

  • Sommaire

Acteurs (33)

Production et distribution (3)

Synopsis

Fernand s'acharne, sans grand succès, à gagner l'émission radio-phonique Cent francs par seconde. En désespoir de cause, il imagine de faire concourir un fakir à sa place. Mais il prend un jeune homme, Philippe, pour le fakir et l'engage. Philippe accepte car il veut se venger de Monsieur Bardinet, dont la fille Jacqueline a provoqué son renvoi de la fabrique d'apéritifs qui commandite l'émission. Jean-Jacques Vital, sur les directives de M. Bardinet, lui pose une question difficile qui reste sans réponse et vaut à Philippe un coup sur la tête. Ce coup développe en lui un don de voyance qui permet au jeune homme de répondre brillamment. Il tient ainsi pendant deux jours et risque de ruiner Bardinet. Finalement, par amour pour Jacqueline et non sans nouvelles péripéties (second coup sur la tête, perte de son don, etc.), il s'arrange pour tout perdre, mais en revanche gagne la main de la jeune fille.

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (13)

Assistant à la réalisation :

Jean Bastia

Producteurs :

Jean Boyer, Jean-Jacques Vital, André Hunebelle, Charles Delac, Adrien Remaugé, Pierre Cabaud, Goffredo Lombardo

Scénaristes :

Jean Boyer, Jean-Jacques Vital

Ingénieur du son :

Antoine Archimbaud

Monteuse :

Fanchette Mazin

Décorateur :

Robert Giordani

Photographe de plateau :

Emmanuel Lowenthal

Dialoguiste :

Serge Veber

Idée originale :

Jean-Jacques Vital

Directeur de la photo :

Charles Suin

Directeur de production :

Walter Rupp

Scripte :

Cécilia Malbois

Auteur de la musique :

Henri Betti

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie

Langue de tournage :

Français

Origines :

France, Italie

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français (France, Italie)

Année de production :

1952

Sortie en France :

09/01/1953

Durée :

1 h 28 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

13182

Visa délivré le :

22/12/1952

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Mono