En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Le Bonheur

Le Bonheur

Un Long métrage de Marcel L'Herbier

Produit par Pathé-Natan

Sortie en France : 15/09/1934

    Synopsis

    Philippe Lutcher caricature ses contemporains célèbres dans un journal anarchiste, sous le pseudonyme de Chakal. Le jour du retour en France de Clara Stuart la vedette de la scène et de l'écran, il est dans la foule venue l'accueillir et " croque " la star, à son insu. Plus tard, Clara, dans sa loge, n'apprécie guère le féroce coup de crayon du caricaturiste. Mais son entourage immédiat - Malpiaz, l'imprésario qui veille sur ses intérêts et surtout le prince de Choppé, son mari qui l'aime et la protège - comme le public - qui fait un triomphe pour son concert de rentrée - la préservent de toute interrogation sérieuse sur son identité de femme, qu'elle confond volontiers avec son image de vedette.

    Philippe assiste au concert avec une amie, Louise, et malgré tout son mépris pour Clara, ne peut réprimer son émotion lorsqu'elle chante sa chanson fétiche, " Le bonheur". A la sortie du théâtre, il blesse d'un coup de revolver celle qu'ainsi qu'il le dira aux Assises où il est accusé de tentative de meurtre, symbolise à ses yeux de révolté la décadence d'une société qui a besoin d'idoles pour survivre. Contre toute attente, Clara demande aux jurés de pardonner à son " assassin " au terme d'une vibrante plaidoirie qui ressemble à s'y méprendre à un numéro de tragédienne.

    Condamné à une peine symbolique, Philippe est accueilli à sa sortie de prison par une Clara dont la sincérité lui fait oublier la comédienne au profit de la femme. Une idylle se noue entre ces deux êtres que tout semblait séparer. La force de leur amour convainc même le prince de Choppé - pourtant profondément meurtri par la trahison de sa femme - de s'effacer.

    Clara tourne un film: on y voit un homme tirer sur une star de cinéma. C'est donc ainsi, pense Philippe, que Clara vit leur passion, comme une fiction, un film. Désormais, c'est ainsi qu'il aimera Clara, image sur l'écran blanc des cinémas, ces temples du rêve, où le bonheur et l'amour sont éternels.

    Source : www.cineclubdecaen.com

    Acteurs (22)

    Production et distribution (3)

    Production Déléguée :

    Pathé-Natan

    Distribution France :

    Pathé-Natan

    Exportation / Vente internationale :

    Pathé Distribution

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Dessinateur satirique dans un journal anarchiste, Philippe est chargé de prendre un croquis de la vedette Clara Stuart quand l'engouement des fans lui parait si intolérable qu'il décide d'assassiner la star mais le fait qu'il en soit tombé amoureux sans s'en apercevoir va considérablement compliquer la chose.

    Au procès Philippe, après l'attenta manqué, fait preuve d'un culot monstre en énonçant ses motivations. On décide alors de faire un film à partir de l'histoire de Philippe. Celui-ci, assistant au tournage, prend conscience que si cela c'était vraiment passé comme il l'avait crû, il n'aurait pas pu manquer Clara car l'idolâtrie imbécile de la foule pour la figure stéréotypée d'une icône sans chair ne pouvait renforcer en lui que le mépris et donc renforcer sa détermination à abattre ce symbole de l'aliénation de notre société décadente.

    Mais le mensonge de la biographie filmée est de placer l'attentat à la gare et non à la sortie du music hall, la scène de chant n'ayant pas été retenue dans le scénario. Or alors que rien ne pouvait le traduire explicitement dans les plans de L'Herbier montrant l'anarchiste et la petite coiffeuse qui assistent du haut du Paradis à la prestation de Clara interprétant la chanson titre Le Bonheur, Philippe est frappé par l'amour et du coup démobilisé, ratera son tir.

    Devenu entre-temps l'amant de l'actrice mais toujours rongé par l'interrogation (pourquoi a-t-elle échapper à la mort ?), il lui aura fallu assister au tournage d'une mauvaise version de sa propre histoire pour comprendre ce qui lui était réellement arrivé.

    Aussi décide-t-il de quitter Clara qui trahit la séduisante ambiguïté de leurs sentiments en cautionnant une caricature ridicule et fausse de leur rencontre totalement vidée de ce qu'elle avait d'attachant et d'unique.

    Bien qu'ils s'aiment encore, les amants se séparent et Philippe donne rendez-vous à Clara au cinéma, lui anonyme spectateur dans la salle et elle vedette sur l'écran dans son prochain film. Là quand il la verra se pâmer à nouveau dans les torrides scènes d'amour qui sont sa spécialité, il se convaincra que c'est en pensant à lui qu'elle atteint cette perfection de jeu, cette crédibilité d'une présence envoûtante. L'Herbier juxtapose deux gros plans : elle reflet sur la toile, lui vivant sur son fauteuil. Miracle du cinéma, L'herbier parvient à nous y faire croire : vérité de l'imaginaire contre réalité cruelle. Le cinéma offre-t-il le meilleur moyen de se retrouver, la seule possibilité d'aimer ?

    Source : Le "je" dans l'abîme du cinéma français par René Prédal dans CinémAction n°124. Le cinéma au miroir du cinéma. 2007.

    Photos

    Générique détaillé (9)

    Assistants à la réalisation :

    Jean Dréville, Ève Francis

    Auteur de l'œuvre originale :

    Henri Bernstein

    Directeur de la photo :

    Harry Stradling

    Monteur :

    Jacques Manuel

    Costumier :

    Jacques Manuel

    Dialoguiste :

    Michel Duran

    Scénariste :

    Marcel L'Herbier

    Ingénieur du son :

    Robert Teisseire

    Décorateur :

    Guy de Gastyne

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1934

    Sortie en France :

    15/09/1934

    Durée :

    1 h 40 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Agrément :

    Inconnu

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,33

    Format son :

    Mono

    Affiches (1)

    Réalisateur

    Sélections en festivals

    Mostra internationale de cinéma de Venise - 1935

    Mostra internationale de cinéma de Venise (Italie, 1935)

    Sélection

    Compétition Officielle