En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Ceux du rivage

Ceux du rivage

Un Long métrage de Tamara Stepanyan

Produit par Cosmographe

Année de production : 2016

    Synopsis

    Marseille, 2014. Plusieurs dizaines de demandeurs d’asile arméniens tentent de survivre, en attendant que leur requête soit examinée. Pour la plupart, ils ont atterri à Marseille par hasard, au gré des caprices des passeurs.

    De leur passé, rien ne filtre de leur propre histoire. Tous ont fui l’Arménie parce que, pour une raison ou pour une autre, ils encouraient un danger d’emprisonnement ou de mort. Un jour, ils ont décidé de partir, ils ont mis quelques affaires dans une valise, payé les passeurs, et laissé derrière eux ce pays, que leur peuple quitte depuis plus de cent ans pour s’installer aux quatre coins du monde…

    Maintenant ils sont là et ils n’ont pas le choix : ils aimeraient s’engager dans ce nouveau pays, commencer ici leur nouvelle vie, mais doivent d’abord attendre qu’une décision de justice les y autorise.

    Contraints à l’immobilité, à l’impuissance, ils vivent dans un entre-deux : entre deux pays, entre deux vies. Dans un temps et un espace abstraits, faits de rien, où leur vie leur échappe totalement. Ils flottent dans les Limbes, de même qu’autrefois les âmes chrétiennes qui n’avaient pas reçu le droit d’entrer au paradis, flottaient dans cet espace intermédiaire – entre le Paradis et l’Enfer.

    Ils sont là en famille et vivent d’expédients, au jour le jour, passant leur temps à remplir des documents administratifs auxquels ils ne comprennent pas grand-chose.

    Pendant les semaines, les mois que dure cette épreuve, ils trompent l’attente et l’angoisse dans des gestes infimes qui tentent de faire passer les journées. Mais parfois la peur et la frustration explosent dans des crises de colère ou d’agressivité.

    Ils se sentent perdus, prisonniers d’un destin sur lequel ils n’ont pas prise. Ils en souffrent jusque dans leur chair : beaucoup sont malades ou handicapés comme s’ils portaient sur leur corps les stigmates d’une existence hors du monde.

    Et voilà qu’un jour une décision leur est signifiée. Souvent négative. La plupart du temps, il faut tenter sa chance une deuxième fois, mais cette fois plus caché, plus menacé, dans une brume plus épaisse encore. Sinon ils partent pour une autre destination, d’autres limbes – l’Allemagne, les Pays-Bas – où ils s’imaginent qu’un sort plus clément leur sera réservé. Parfois aussi ils disparaissent, comme englouti par et dans l’Europe, ce grand trou noir qui, aujourd’hui, aspire tant de migrants...

    Production et distribution

    Production Déléguée :

    Cosmographe

    Photos (22)

    Générique détaillé (6)

    Productrice déléguée :

    Nathalie Combe

    Directeur de la photo :

    Tammam Hamza

    Monteur :

    Olivier Ferrari

    Idées originales :

    Tamara Stepanyan, Jean-Christophe Ferrari

    Ingénieur du son :

    Frédéric Maury

    Mixeur :

    Jean-Marc Schick

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Documentaire

    Langue de tournage :

    Français, Arménien

    Origines :

    France, Arménie

    EOF :

    Inconnu

    Année de production :

    2016

    Sortie en France :

    Durée :

    1 h 24 min

    Etat d'avancement :

    Agrément :

    Type de couleur(s) :

    Couleur et noir & blanc

    Cadre :

    16/9

    Format son :

    Stéréo

    Réalisatrice

    Actualités

    Sélections en festivals

    BIFF - 2016

    BIFF (Corée du Sud, 2016)

    Sélection

    Documentary competition