En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Sois belle... et tais-toi !

Sois belle... et tais-toi !

Un Long métrage de Marc Allégret

Produit par Films EGE

Sortie en France : 07/05/1958

    Synopsis

    Confiée à l'Assistance Publique à l'âge de douze ans, Virginie ne compte plus ses évasions. La dernière l'a ramenée dans une maison de redressement, mais sa haine des "flics" n'en a fait que s'accroître. Une nouvelle aventure l'a mise en rapport avec une bande de jeunes dévoyés. Par la suite, Virginie s'est trouvée dans les mailles du filet tressé par un jeune inspecteur, Morel, dont les idées neuves inquiètent un peu ses supérieurs. Morel a eu, lui aussi, une jeunesse orageuse. C'est pour cela sans doute qu'il comprend Virginie. Pour la sauver d'elle-même, il lui propose de l'épouser. La jeune fille accepte, bien résolue à s'enfuir dès qu'elle sera mariée. Mais les circonstances l'en empêchent et elle doit bien avouer que Morel, quoique policier, ne lui déplaît pas. Hélas, elle n'a pas rompu assez tôt avec ses anciens amis. Le bonheur qu'elle entrevoyait va-t-il s'effondrer à peine né.Un autre inspecteur, le meilleur ami de Morel et même quelques jeunes devoyés repentis aideront l'amour à gagner la partie...

    Acteurs (26)

    Production et distribution (3)

    Production Déléguée :

    Films EGE

    Distribution France :

    Les Films Corona

    Exportations / Ventes internationales :

    Celia Films, Inter Ciné TV

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Mylène Demongeot : « Film gentil. Film charmant. Comédie bébête qui marchera bien commercialement et m’apporte encore de nouveaux admirateurs, mais film que je n’aurais jamais dû faire. Marc Allégret, qui m’a déjà fait travailler dans Futures Vedettes, réalise, Raymond Eger produit. Ce qui pourrait poser un problème : il est le seul producteur que j’aie jamais giflé… […] Le scénario est de Vadim. Il a été écrit pour Bardot qui n’a pas pu le tourner pour Dieu sait quelle raison, et donc, comme j’ai été cataloguée sa rivale, le rôle tombe sur moi. Paulette Dorisse et Coste me poussent à accepter. Funeste erreur. Mauvais choix. Mais c’est aussi ma faute… […] Et je retrouve Henri Vidal, que j’aime beaucoup. Il y aussi Darry Cowl, sa ravissante fiancée Béatrice Altariba, beaucoup de comédiens très bons et deux débutants bien différents chacun dans leur genre : Jean-Paul Belmondo et Alain Delon. […] Sur le film, notre chef opérateur est le grand Armand Thirard, avec son cadreur Louis Née — un tandem de rêve —, des amours d’hommes. Louis est fier de sa ressemblance avec Gabin et ses beaux carreaux bleus ! Titi (Thirard) est une crème qui me fait, avec soin, la plus jolie possible à chaque plan. Maintenant, j’ai une doublure lumière. […] Une fofolle complète que j’aime tout de suite. Nicole Aubuisson dite « Chouquette », une vraie nature, un « titi » parisien, un corps de rêve. Elle est si bien faite qu’elle me doublera à l’image lorsque je cours sur les toits. […] Ah, grande nouveauté pour moi, je découvre que je suis sujette au vertige… Je dois jouer une acrobate funambule et voilà que je suis incapable de monter ne serait-ce qu’à un mètre de hauteur… Même pas à cinquante centimètres ! Allégret sera obligé de creuser un trou profond pour descendre la caméra tout au fond pour arriver à me filmer déambulant sur mon fil comme une vraie pro alors que je suis à dix centimètres du sol. »

    Source : Wikipedia

    Générique détaillé (16)

    Assistants à la réalisation :

    Pascal Jardin, Claude Vital

    Dialoguiste :

    Jean Marsan

    Scénaristes :

    Marc Allégret, William Benjamin

    Ingénieur du son :

    Robert Biard

    Cadreur :

    Louis Née

    Assistant monteur :

    Roger Cacheux

    Décorateurs :

    Auguste Capelier, Alexandre Trauner

    Auteur de la musique :

    Jean Wiener

    Adaptateurs / Dialoguistes :

    William Benjamin, Marc Allégret, Odette Joyeux, Jean Marsan, Roger Vadim

    Producteur :

    Raymond Eger

    Directeur de la photo :

    Armand Thirard

    Assistant opérateur :

    Robert Florent

    Monteuse :

    Suzanne De Troeye

    Scripte :

    Suzanne Durrenberger

    Assistant décorateur :

    Pierre Duquesne

    Costumier :

    Marc Doelnitz

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie, Policier

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1957

    Sortie en France :

    07/05/1958

    Durée :

    1 h 50 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    18533

    Visa délivré le :

    29/04/1958

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,37

    Format son :

    Mono