Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
... et mourir de désir

... et mourir de désir

Un Long métrage de Jean Bastia

Produit par Jean-Claude Nelson Productions

Sortie en France : 02/10/1974

  • Sommaire

Acteurs (10)

Production et distribution (2)

Production Déléguée :

Jean-Claude Nelson Productions

Distribution France :

Luso Films

Synopsis

Pour échapper à la police dans les rues de Paris, un couple se sépare. La femme s’introduit dans une chambre d’hôtel et se cache dans une armoire. L’occupant de la chambre la découvre et lui propose de faire mine de partager son lit pour tromper le policier qui contrôle la chambre. Echauffé par la situation il tente ensuite de la violer jusqu’à ce que surgisse l’homme en fuite qui l’assomme. Après avoir donné congé à la jeune femme, l’homme se met à écrire. Il raconte en voix off les circonstances qui l’ont mené à cette situation. Il s’appelle Michel. Il était photographe professionnel à Clermont-Ferrand. Le comportement scandaleux et impudique d’un de ses modèles le brouille avec Daniella, son assistante (la jeune femme en fuite avec lui) et le convainc de partir à la conquête de Paris. Il rencontre un riche directeur de journal qui lui présente sa fille, Marianne. Il épouse celle-ci par opportunisme. Le soir des noces, elle lui annonce que le mariage ne sera jamais consommé. Ce n’était qu’une couverture sociale pour cacher sa liaison avec une autre femme. Michel tombe follement amoureux de Brigitte, un jeune mannequin, mais est humilié par sa femme qui veut l’empêcher de voir celle-ci. Il assassine Marianne, avec la complicité de Brigitte, croyant avoir commis un crime parfait. Il est victime de Max, un maître chanteur, à qui il donne une forte somme d’argent et les bijoux de sa femme avant de découvrir que Max est l’amant de Brigitte qui avait, depuis le début, monté cette machination, pour le dépouiller. Il la tue et s’enfuit avec Daniella, son assistante qu’il a retrouvée. Son récit conté, Michel se suicide.

Source : "Dictionnaire des Films Français Pornographiques et Erotiques" (Christophe Bier, Serious Publishing, 2012)

Générique détaillé (7)

Producteurs délégués :

Jean-Claude Nelson, Guy Meinsohn

Directeur de la photo :

Willy-Gricha

Monteur :

Raymond Lewin

Régisseur général :

Roger Plaisance

Scénariste :

Jean Bastia

Directeur de production :

Roland Thénot

Auteur de la musique :

Carlos Leresche

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Thèmes :

Érotisme

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français

Année de production :

1974

Sortie en France :

02/10/1974

Durée :

1 h 42 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

42423

Visa délivré le :

30/09/1974

Agrément :

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,66

Format son :

Mono

Affiches (4)

Réalisateur