Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Un taxi pour Tobrouk

Un taxi pour Tobrouk

Un Long métrage de Denys de la Patellière

Produit par Franco-London Films, Gaumont

Sortie en France : 10/05/1961

  • Sommaire

Acteurs (12)

Production et distribution (4)

Productions Déléguées :

Franco-London Films, Gaumont

Exportations / Ventes internationales :

Gaumont, Télédis

Production Étrangère :

Procusa

Distribution France :

Gaumont

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

A la Noël 1941, Théo, un ancien champion de boxe, brigadier des F.F.L., passe la fête dans une famille anglaise; tandis que François Gensac, célibataire déjà âgé, quitte pour l'Angleterre un foyer où il s'ennuie entre un père courtisan de tous les «ordres nouveaux» successifs et une mère possessive; tandis que Samuel Goldman, brillant interne des hôpitaux, s'enfuit de France parce qu'il est juif; et que Juan Ramirez s'apprête à quitter clandestinement la centrale où il purge une condamnation de droit commun. De l'autre côté du Rhin, le capitaine Ludwig Von Stegel termine une permission

Source : toutlecine.com

Propos

Autour du film

Mis à part les dialogues de Michel Audiard, ce film démontre surtout l'apparente absurdité des situations qui se créent pendant une guerre, et que celle-ci ne règle pas. L'antimilitarisme du film est son fil conducteur, et les échanges entre les officiers et les hommes du rang, entre les Français et l'Allemand, sont empreints finalement d'une sorte de camaraderie qui les met tous égaux face à la guerre et ses ravages.

Sources d'inspiration

L'action du film s'inspire probablement de l'action du Long Range Desert Group avec la Popski's Private Army, ou de l'histoire des parachutistes des forces françaises libres incorporés dans le Special Air Service britannique qui furent chargés d'effectuer des sabotages sur les arrières de l'Afrika Korps du général Rommel durant la Guerre du désert en 1942-1943. Ils sabotèrent notamment des bases aériennes allemandes en détruisant des avions au sol. Ces raids de commandos se faisaient en parcourant des centaines de kilomètres en jeep à travers le désert.

D'après Pierre Bellemare, "Un taxi pour Tobrouk" serait la version fortement modifiée d'une histoire réelle de deux soldats danois et allemand s'étant perdus lors d'une poursuite au Groenland en 1943 puis ayant fait le chemin de retour, à demi-morts, ensemble.

Le personnage joué par Lino Ventura informe ses trois compagnons, dont Charles Aznavour, que le vœu du lieutenant qui vient d'être tué au combat était d'aller à Ploërmel, Morbihan, il ajoute : « On n'y est pas encore ! ». Un hommage probable au parachutage, en juin 1944, d'un bataillon de SAS français sur le maquis de Saint-Marcel près de Ploërmel, dans le cadre du débarquement en Normandie.

Tournage

Le film n'a pas pu être tourné en Afrique en raison du refus des compagnies d'assurance, et il a été tourné en Espagne près d'Almeria. En raison de l'impossibilité de disposer de matériel militaire, les camions allemands ont été reconstitués à partir de camions de légumes et les chars allemands à partir de tracteurs recouverts de décors en placoplatre.

Source : Wikipedia

Générique détaillé (16)

Assistants à la réalisation :

Pierre Granier-Deferre, Roberto Bodegas

Auteur de l'œuvre originale :

René Havard

Directeur de la photo :

Marcel Grignon

Cadreur :

Charles-Henri Montel

Assistante monteuse :

Marie-Claude Bariset

Décorateur :

Paul-Louis Boutié

Costumière :

Madeleine Charlot

Photographe de plateau :

Vincent Rossell

Dialoguiste :

Michel Audiard

Scénaristes :

Denys de la Patellière, René Havard

Ingénieur du son :

Georges Mardiguian

Monteuse :

Jacqueline Thiedot

Scripte :

Colette Crochot

Auteur de la musique :

Georges Garvarentz

Narrateur :

Roland Menard

Régisseur général :

Philippe Modave

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Aventure, Guerre

Thèmes :

Guerre, Amitié

Langue de tournage :

Français

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français

Année de production :

1960

Sortie en France :

10/05/1961

Durée :

2 h 12 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

23761

Visa délivré le :

04/05/1961

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm