En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Trois Mousquetaires

Les Trois Mousquetaires

Un Long métrage de Henri Diamant-Berger

Produit par Pathé Consortium Cinéma

Année de production : 1921

  • Sommaire

Acteurs (18)

Production et distribution (2)

Production Déléguée :

Pathé Consortium Cinéma

Distribution France :

Pathé Consortium Cinéma

Synopsis

Premier chapitre : L’Auberge de Meung
Charles d’Artagnan, monté sur un vieux cheval et riche de 15 écus part pour Paris. Il a une lettre de recommandation de son père à M. de Tréville, capitaine aux mousquetaires du Roy. A Meung, sur le seuil d’une auberge, il provoque un gentilhomme qui s’était moqué de son cheval mais il est roué de coups par les valets du dit gentilhomme qui n’est autre que le comte de Rochefort émissaire du Cardinal de Richelieu. Cette bataille permet au duc de Buckingham d’échapper à l’embuscade que devait lui tendre Rochefort. D’Artagnan repart pour Paris après avoir constaté la disparition de sa lettre volée par Rochefort.

2e chapitre : Les Mousquetaires de M. de Tréville
D’Artagnan, en sortant de chez M. de Tréville, récolte un duel avec trois mousquetaires, Athos, Porthos et Aramis. Au moment du duel, les gardes du Cardinal interviennent. Désormais, d’Artagnan fait partie de l’équipe ainsi que son valet Planchet. Peu après, le Roi fait mander au Louvre, M. de Tréville et d’Artagnan.

3e chapitre : La Lingère de la Reine
Le duc de Buckingham est arrivé à Paris en compagnie de la Duchesse de Chevreuse, confidente de la Reine. Ils se sont installés chez Aramis et correspondent avec la Reine par l’intermédiaire de sa lingère Mme Bonacieux. D’Artagnan a loué par hasard une chambre chez les Bonacieux. Le lendemain, Bonacieux est emmené par la police du Cardinal. Mme Bonacieux est sauvée grâce à d’Artagnan. Celui-ci l’escorte ensuite jusqu’au Louvre où elle mène le duc à un rendez-vous avec la Reine. Cette dernière fait présent au duc d’une parure en ferrets de diamants, cadeau du Roi. Bonacieux, cependant, acheté par le Cardinal, revient chez lui afin d’y espionner sa femme.

4e chapitre : Les Ferrets de diamants
Le Cardinal est avisé du don des ferrets. Il persuade le Roi d’obliger la Reine à paraître au bal des Échevins, parée des ferrets. Puis il charge la mystérieuse Milady de Winter de dérober deux ferrets au duc. La charmante Mme Bonacieux, qui n’a plus confiance en son mari, demande à d’Artagnan d’aller récuperer les fameux ferrets. Prévenu par Bonacieux, Rochefort, l’âme damnée du Cardinal, les devance sur la route de Calais. Peu à peu les amis de d’Artagnan sont blessés.

5e chapitre : Pour l'honneur de leur reine
Le lendemain matin, Athos était cerné dans la cave de l’auberge et d’Artagnan s’échappait seul avec Planchet. À Boulogne, il terrasse de Wardes dont il s’approprie le passeport. Il se rend chez Buckingham puis en possession des ferrets, il repart pour Paris au milieu des embûches que Rochefort lui a préparés.

6e chapitre : Le Bal des échevins
L’heure du bal est venue. D’Artagnan, après de multiples batailles, parvient à l’Hôtel de Ville et la Reine peut paraître parée des douze ferrets. D’Artagnan arrache enfin à Mme Bonacieux la promesse d’un rendez-vous que Rochefort surprend.

7e chapitre : Le Pavillon d'Estrées
Furieux de sa déconvenue, le Cardinal fait enlever Mme Bonacieux dans le pavillon d’Estrées où elle attendait d’Artagnan. Celui-ci, se croyant délaissé, fait une cour pressante à Milady mais brusquement, il découvre l’épaule de la belle marquée de la fleur de lys. Il s’enfuit et raconte son aventure à Athos qui reconnaît sa femme. Peu après, d’Artagnan retrouve Constance Bonacieux délivrée par Planchet. Les quatre amis partent pour La Rochelle avec l’armée du Roi.

8e chapitre : L'Auberge du Colombier rouge
Au camp de La Rochelle, d’Artagnan est l’objet d’attaques. Un soir, Porthos, Athos et Aramis rencontrent le Cardinal qui les prie de lui servir d’escorte. Il entre avec eux dans une modeste auberge. Le Cardinal monte au premier étage et nos trois amis entendent une terrible conversation entre Richelieu et Milady. Le Cardinal donne mission à celle-ci d’assassiner Buckingham et l’autorise à supprimer d’Artagnan. Sitôt le Cardinal parti, Athos, arrache le papier à Milady.

9e chapitre : Le Bastion Saint-Gervais
Nos quatre amis tiennent un véritable conseil de guerre dans un bastion à demi détruit, situé entre les lignes. Ils décident d’aviser, par Planchet, lord de Winter, ami de Buckingham, afin qu’il fasse arrêter Milady dès son arrivée en Angleterre. Pendant ce temps, d’Artagnan ira prévenir la Reine.

10e chapitre : La Tour de Portsmouth
En Angleterre, Milady, est arrêtée dès son arrivée. Elle est conduite par John Felton, officier du Duc de Winter, à la Tour de Portsmouth. Ayant remarqué que Felton est un puritain fanatique, elle se fait passer pour une puritaine, persuade l’officier qu’elle est victime d’une machination et réussit, avec sa complicité, à s’évader.

11e chapitre : Le Couvent de Béthune
D’Artagnan arrive lui aussi à Portsmouth, porteur d’une lettre de la Reine pour le duc. En arrivant au palais, il apprend qu’un fanatique, le lieutenant Felton vient d’assassiner le duc. Ce dernier, expirant, ne peut que remettre au mousquetaire pour la Reine, l’arme qui le frappa. Pendant ce temps, Milady s’est enfuie en France. Elle vient se réfugier au couvent de Béthune où Mme Bonacieux vit déjà sous le costume de novice, à l’abri des dangers qui la menacent.

12e chapitre : La Cabane de la Lys
Au couvent, Milady est devenue l’amie de Constance Bonacieux. Ne pouvant la décider à s’enfuir avec elle, elle empoisonne la malheureuse qui expire dans les bras de d’Artagnan. Les mousquetaires décident alors de punir la misérable qui s’est réfugiée dans une modeste cabane. Et après l’avoir jugée, ils lui font trancher la tête par le bourreau de Béthune. Rentrés à Paris, réconciliés avec le Cardinal, nos quatre amis se séparent.

 

 

Propos

Feuilleton cinématographique en douze épisode, d'une heure chacun environ, produit par Pathé.

près avoir connu un succès considérable lors de sa sortie, le film tombe dans l'oubli jusqu'en 1995. Le petit-fils et l'arrière-petit-fils du cinéaste, Jérôme Diamant-Berger et Guillaume Diamant-Berger restaurent l'œuvre en numérisant les images, d'après un internégatif conservé aux Archives du Film. Une nouvelle bande-son est composée par Gréco Casadesus et exécutée par un orchestre de 80 musiciens. Les producteurs décident en sus de supprimer tous les intertitres en les remplaçant par un commentaire lu par Patrick Préjean et des sous-titres pour les scènes où les protagonistes discutent. De même, ils choisissent de bruiter la plupart des actions (des chevaux aux épées, en passant par les bruits de foule...). Enfin, un nouveau montage resserré divise le film en quatorze épisodes de 26 minutes chacun, plus en phase avec une diffusion télévisée, mais qui modifie la structure de l'œuvre originelle, suscitant de nombreuses critiques.

Source : Wikipedia

Générique détaillé (4)

Assistant à la réalisation :

Henri Andréani

Directeur de la photo :

Maurice Desfassiaux

Auteur de l'œuvre originale :

Alexandre Dumas

Décorateur :

Rob Mallet-Stevens

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Aventure

Langue de tournage :

Muet

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français

Année de production :

1921

Sortie en France :

Etat d'avancement :

Agrément :

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,33

Format son :

Muet