Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Albert Ier et son règne

Un Court métrage de William Magnin

Produit par Films Opéra

Année de production : 1951

  • Sommaire

Production et distribution (2)

Production Déléguée :

Films Opéra

Production Étrangère :

Atlantic Films

Synopsis

Le prince Albert de Belgique a épousé la princesse Elisabeth de Bavière et de cette union sont nés trois enfants : Léopold, Charles et Marie-José. En décembre 1909, à la mort du roi Léopold II, le prince Albert accède au trône. Cet homme timide, réservé, loyal, épris de mécanique, par la volonté du destin, inscrira son nom dans l'Histoire, en lettres flamboyantes, et méritera le titre de Roi Chevalier.
1914. Refusant le passage des armées allemandes à travers le territoire national, il décide de se battre à la tête d'une armée peu nombreuse et pauvrement équipée.
Liège ... Anvers ... L'Yser ... sur un lambeau de territoire, en partie inondé, il combattra avec ses troupes jusqu'à l'heure de la victoire. Accueilli avec enthousiasme par les populations libérées, Albert I regagne la capitale et, aussitôt, s'intéresse à la reconstruction des villes détruites et à l'équipement des usines qui devaient rattraper un retard de quatre années, retard mis à profit par des nations qui n'avaient pas connu les horreurs de la guerre. Sous son impulsion, le Congo se développe rapidement. Deux tunnels sous l'Escaut et le canal Albert furent creusés. Il créa le Fonds de la Recherche scientifique et encourage les Beaux-Arts. C'est sous son règne qu'Eugène Ysaye, Emile Verhaeren, Henri Pirenne, Maurice Maeterlinck, James Ensor et Jules Bordet portèrent au-delà de nos frontières le renom de la Belgique.
Un jour, le Souverain, qui éprouvait pour l'alpinisme une véritable passion, escalada, en solitaire, les rochers de Marche-les-Dames. On le retrouva, à la nuit tombante, mort, au pied de la montagne.
A l'annonce du drame, le peuple fut frappé de stupeur. La Belgique perdait, non seulement un grand roi, mais aussi un grand honnête homme.

Générique détaillé (4)

Scénariste :

Charles Spaak

Auteur de la musique :

Georges Van Parys

Directeur de la photo :

Pierre Gaspard-Huit

Narrateur :

Fernand Ledoux

Mentions techniques

Court métrage

Genre(s) :

Documentaire

Origines :

France, Belgique

EOF :

Inconnu

Année de production :

1951

Durée :

40 min

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Mono