En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
La Femme du dimanche

La Femme du dimanche

Un Long métrage de Luigi Comencini

Sortie en France : 14/04/1976

  • Sommaire

Acteurs (8)

Production et distribution (4)

Coproduction :

Les Productions Fox Europa

Exportation / Vente internationale :

Tamasa Distribution

Production Étrangère :

Primex Italiana

Distributions France :

Lira Films, Fox France

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

L'architecte Garrone, hâbleur et bon vivant, s'attire facilement les inimitiés par son humour et ses sarcasmes. Et voilà qu'une nuit on le retrouve assassiné chez lui, précisément après qu'il eut annoncé son rendez-vous avec la Fortune. On a utilisé une statuette de pierre pour fracasser le crâne de Garrone. Pourquoi ? C'est ce que le commissaire Santamaria va s'efforcer de trouver à partir des indices fournis par les voisins de Garrone : le soir du crime, une femme blonde est venue chez l'architecte ; elle portait un imperméable transparent et un sac rouge décoré d'une étoile. Santamaria, Sicilien d'origine modeste, se voit dans l'obligation d'affronter la haute bourgeoisie de Turin que Garrone fréquentait : Vittorio Dosio, un gros industriel, et sa femme, Anna-Carla ; Massimo Campi, l'ami de celle-ci ; Bonetto, un amateur de vieilles pierres ; et Vollero, un marchand de tableaux véreux. Ravie de rompre la monotonie de sa vie, Anna-Carla cherche des indices nouveaux, tandis que Massimo est gêné par la mise au grand jour de ses relations avec l'homosexuel Lellio Riviera. Ce dernier va d'ailleurs mener une enquête personnelle pour disculper Massimo et se faire valoir à ses yeux. Par hasard, Anna-Carla rencontre chez le coiffeur une certaine Mme Tabusso et sa soeur qui affirment avoir vu l'imperméable et le sac sur une des prostituées qui opèrent dans les bois voisins de leur maison. Anna-Carla informe le commissaire qui retrouve ces objets au cours d'une rafle mais une confrontation avec les témoins n'apporte rien. De même qu'une visite chez le fabricant de statuettes. Cependant, Riviera, lui, a compris que la profession de Garrone et son assassinat n'étaient pas sans rapport. Ceci conduira Lellio à être tué à son tour, dans un entrepôt de vieux meubles au marché aux puces. Sans preuves, Santamaria est contraint par son supérieur de relâcher les suspects afin de ne pas flétrir les réputations. Mais il finira par comprendre que la position de Garrone au bureau des Beaux-Arts lui permettait de jouer les maîtres-chanteurs, en particulier vis-à-vis de Mme Tabusso, la meurtrière. Elle est confondue. La vie habituelle reprend son cours ; Massimo et Anna-Carla peuvent continuer les discussions oiseuses de leur vie oisive.

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (9)

Auteurs de l'oeuvre originale :

Franco Lucentini, Carlo Fruttero

Producteur étranger :

Marcello d'Amico

Cadreur :

Romano Albani

Décorateur :

Mario Ambrosino

Costumier :

Mario Ambrosino

Scénaristes :

Age, Furio Scarpelli

Directeur de la photo :

Luciano Tovoli

Monteur :

Antonio Siciliano

Auteur de la musique :

Ennio Morricone

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Policier

Langue de tournage :

Italien

Origines :

Italie, France

EOF :

Inconnu

Année de production :

1975

Sortie en France :

14/04/1976

Durée :

1 h 45 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

44502

Visa délivré le :

31/03/1976

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur et noir & blanc

Format son :

Mono