En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Manon 70

Manon 70

Un Long métrage de Jean Aurel

Produit par Les Films Corona , Panda Films

Sortie en France : 21/02/1968

  • Sommaire

Acteurs (8)

Production et distribution (5)

Productions Déléguées :

Les Films Corona , Panda Films

Production Étrangère :

Roxy Film GmbH

Distribution France :

Valoria Films

Coproduction :

Transinter Films

Exportation / Vente internationale :

Tamasa Distribution

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Des Grieux, reporter d'Europe 1, envoyé en mission à Tokyo, rencontra à l'aéroport une jeune femme, Manon, dont le charme le séduit sur l'instant. Il la suit, prend le même avion qu'elle et - miracle ! - arrivée à Paris, elle plante là son compagnon et saute dans le taxi de Des Grieux, comblé. Très vite ils deviennent amants. Manon est une créature très « dans le vent » qui mène une vie de luxe et d'immoralité. Dans la salle de bains, elle fait part à Des Grieux de son credo sexuel : pour une femme, dit-elle, la fidélité physique n'a aucune importance. Comment Manon dispose-t-elle de tant d'argent pour satisfaire tous ses caprices ? C'est son frère qui l'aide à trouver de généreux protecteurs qui la font vivre sur un très grand pied. Evidemment, Des Grieux ne se doute de rien jusqu'au jour où il apprend d'une amie de Manon que cette dernière a suivi Simon, un play-boy, sur son yacht à Monte-Carlo. Par dépit, Des Grieux accepte alors un reportage à Stockholm. Manon, qui a compris qu'elle ne pouvait se passer de lui, va le rejoindre à l'improviste. Après une courte querelle, ils se réconcilient. Mais la vie reprend. Des Grieux, ayant rencontré un jour Simon avec Manon, a cassé la figure de ce dernier qui s'est vengé en provoquant son renvoi 'd'Europe 1. Maintenant, Manon, son frère et Des Grieux ont un besoin d'argent pressant. Le frère de Manon, se faisant passer pour son amant, la cède complaisamment à Ravaggi, un riche industriel. Elle peut continuer tranquillement à voir Des Grieux qui s'est, lui, fait passer pour son frère. Mais 11 est, malgré tout, torturé et, alors que Ravaggi allait couvrir d'or Manon et l'épouser, il lui révèle la vérité grâce à un stratagème : il fait dire à Manon l'amour qu'elle a pour lui (Des Grieux), alors que le magnétophone relié à un walkie-talkie par lequel Ravaggi croyait surveiller Manon, est encore branché. Celui-ci, furieux, chasse Manon et son amant de sa villa. Les deux amoureux n'ont plus qu'à faire de l'auto-stop : après avoir, sans y croire, traité Des Grieux de « pauvre type », Manon lui juré une fidélité éternelle. « Ce sera l'enfer, lui dit-elle, mais tu l'auras voulu ».

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (11)

Producteurs délégués :

Robert Dorfmann, Yvon Guezel

Auteur de l'œuvre originale :

Abbé Prévost

Directeur de la photo :

Edmond Richard

Monteuse :

Anne-Marie Cotret

Auteur de la musique :

Serge Gainsbourg

Régisseur général :

Jean-Marie Durand

Adaptateurs / Dialoguistes :

Cécil Saint-Laurent, Jean Aurel

Producteur étranger :

Luggi Waldleitner

Ingénieur du son :

Jean Baronnet

Décorateur :

Claude Pignot

Photographe de plateau :

Georges Pierre

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie sentimentale, Adaptation littéraire

Langue de tournage :

Français

Origines :

France, Allemagne, Italie

EOF :

Inconnu

Année de production :

1968

Sortie en France :

21/02/1968

Durée :

1 h 50 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

33213

Visa délivré le :

21/02/1968

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,77

Format son :

Mono