En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

La Grande Passion

Un Long métrage de André Hugon

Produit par Productions André Hugon

Sortie en France : 21/12/1928

    Synopsis

    Hymne au sport et particulièrement au rugby : le pyrénéen Jean d'Espoey mène son équipe jusqu'au championnat de France, résiste aux avances de la troublante Sonia de Blick qui rêve de le garder pour elle seule et surmonte la traîtrise d'un de ses joueurs qui, au cours d'un match, arrive à le blesser. De plus, l'homme s'allie à Sonia, furieuse de constater que Jean retourne à ses premières amours. Mais Jean garde l'oeil clair, il échappe à Sonia, retrouve la fille qu'il aime et organise son voyage de noces en fonction de ses incessants déplacements sportifs.

     

    Acteurs (5)

    Production et distribution (2)

    Production Déléguée :

    Productions André Hugon

    Distribution France :

    Etablissements Louis Aubert

    Propos

    C'est le rugby sport-roi. La grande passion. Un véritable hymne au rugby. La saison a démarré et Jean d'Espoey mène son équipe vers la victoire, quand la troublante aventurière Sonia de Blick vient semer la zizanie dans l'équipe... Mais La Grande Passion, c'est aussi des prises de vues incroyables, une mêlée filmée par en dessous à travers une plaque de verre, des courses face caméra obtenues grâce à un tapis roulant, ou encore des images du Stade avec Pepion, des images de l'équipe de France et son capitaine Jauréguy au cours du France-Galles de 1928 (8-3), sans parler des entraînements aux Ponts-Jumeaux, de l'entrée de la foule au stade ou de quelques plans de Saint-Sernin et de la région.

     

    Sur fond de drame mondain et d'intrigues amoureuses,LA GRANDE PASSION nous apparaît surtout comme un hymne au rugby.Grâce à la participation du club et des joueurs de Toulouse et au concours de plusieurs internationaux,dont le fameux capitaine de l'équipe de France,Jaureguy,le point de vue sportif,rarement traité à cette époque,atteint un degré de réalisme et de vérité très original dans le cinéma des années "vingt".Ce film a été et reste le seul film d'inspiration sportive consacré au rugby à ce jour.       
    La présence de la "star" allemande Lil Dagover,rajoute à l'intérêt du film.En effet,il faut rappeler qu'il n'était pas rare,du temps du cinéma muet,où le problème de la langue ne se posait pas,que les cinéastes français fassent appel à des vedettes des cinématographies étrangères,et en l'occurence à la grande artiste allemande,Lil Dagover,dont le prestige était considérable auprès du public et des metteurs en scène français qui avaient remarqué son talent dans les films de Wiene (LE CABINET DU DOCTEUR CALIGARI,1919) de Lang (LES TROIS LUMIERES,1922,MABUSE,1923) et de Murnau (TARTUFFE,1925).Elle sera particulièrement appréciée en France dans les films de Fescourt (MONTE-CRISTO,1928,où elle interprête superbement le rôle de Mercédès) et de Duvivier (LE TOURBILLON DE PARIS,1929).Il n'est dons pas étonnant  qu'André Hugon,grand admirateur du cinéma allemand,l'ait engagée en 1928 pour tenir le principal rôle féminin de LA GRANDE PASSION.
    A partir de ce scénario  écrit en collaboration avec O.Lery (ancien international de rugby) et L.Gratias,André Hugon a réalisé un film qui est une oeuvre de belle propagande sportive.La Grande Passion,c'est le rugby,lequel sera plus fort dans le coeur d'Espoey et de Rétifat, rugbymen amoureux de la même femme qui tente de les éloigner du sport.Le pyrénéen Jean Espoey mène son équipe jusqu'au championnat de France,résiste aux avances de la troublante Sonia de Blick qui rêve de le garder pour elle seule et surmonte la traîtrise d'un de ses joueurs qui,au cours d'un match,arrive à le blesser.De plus l'homme s'allie à Sonia,furieuse de constater que Jean retourne à ses premières amours.
    Lil Dagover est une Sonia séduisante et perfide,l'artiste rêvée pour ce rôle difficile,qui joue bien la femme fatale,non complètement insensible à l'amour,et Rolla Norman,un bel athlète faisant honneur au rugby qu'il représente avec fougue, droiture et dont il est l'ambassadeur très qualifié. Patricia Allon plaira beaucoup par sa grâce et son sourire,sa sportivité harmonieuse dans le rôle de la petite anglaise qui délivre Espoey de Sonia.Paul Menant ainsi que Léon Larive supportent excellemment ce dangereux voisinage de vedettes.

    Source : http://lagrandepassion.monsite-orange.fr/

    Générique détaillé (5)

    Auteur de l'œuvre originale :

    Octave Léry

    Scénariste :

    André Hugon

    Décorateur :

    Christian-Jaque

    Producteur :

    André Hugon

    Directeurs de la photo :

    René Colas, Maurice Guillemin

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Thèmes :

    Sport

    Langue de tournage :

    Muet

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1928

    Sortie en France :

    21/12/1928

    Durée :

    1 h 20 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Agrément :

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,33

    Format son :

    Muet