En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Boul se met au verre

Un Court métrage de Claude Autant-Lara

Année de production : 1929

    Synopsis

    Madame Boul, femme très nerveuse, pique régulièrement des colères contre son mari. Son médecin lui prescrit une cure thermale à Vittel. Boul, quant à lui, a pris du ventre : il en profitera par la même occasion.  Le jour du départ, madame Boul est prête et attend son mari, qui tarde à venir. Elle finit par s’en aller. C’est seulement lorsque madame Boul arrive à Vittel que son mari se lève et quitte Paris…

    À Vittel, Madame Boul est examinée et un traitement lui est administré. Boul arrive alors en ville. En fait, son foie et ses reins ont besoin de soins appropriés et quelques kilos en moins seront les bienvenus… Se promenant dans la ville d’eaux, notre héros se renseigne toutefois sur la qualité de la gastronomie offerte dans les lieux de soins : il lui est répondu que les régimes sont des plus sévères. Finalement, il déniche un grand hôtel avec trois restaurants à son goût. Sur place et après examen, on lui prescrit beaucoup d’exercice.

    Pendant ce temps, madame Boul suit scrupuleusement sa cure, ce qui lui fait le plus grand bien.

    Loin de son épouse acariâtre, Boul pêche à la ligne, assiste aux courses de chevaux, joue au golf et écoute de la musique dans un jardin public en buvant l’eau de la ville, avant de se rendre à son traitement thermal. Après la fatigue des jets et des massages, Boul s’endort épuisé en lisant “Le martyre de l’obèse”, de Henri Béraud.

    Madame Boul ressent les effets positifs de sa cure et reprend goût à la vie. Elle s’amuse, se promène dans Vittel, joue au tennis… C’est alors que son mari entame une cure similaire.

    Un matin, tandis qu’il boit son verre d’eau rituel, il entend un rire de femme dans la chambre voisine, mais n’aperçoit que des jambes par le trou de la serrure. Il décide alors de suivre sa cure plus sérieusement pour trouver une autre épouse.

    Un matin, madame Boul est réveillée par un bruit étrange : il y a un vrai sportif à côté d’elle ! Elle se met à rêver… Dans la journée, lors d’une balade dans la ville, madame Boul découvre avec stupeur son mari couvert de lauriers après une partie de golf. Le soir, au Casino, elle oublie sa rancune. Quant à Boul, dépité, il attend de rencontrer sa voisine. Et le lendemain matin, mari et femme découvrent qu’ils sont voisins en prenant leur bouteille du matin… les voici de nouveau réunis.

    Source : cinema-francais.fr

    Acteurs (2)

    Générique détaillé

    Directeur de la photo :

    Robert Legeret

    Mentions techniques

    Court métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie

    Thèmes :

    Médecine

    Langue de tournage :

    Muet

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1929

    Durée :

    20 min

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,33

    Format son :

    Muet