En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Les Gaz mortels

Un Court métrage de Abel Gance

Produit par Le Film d'Art (Vandal et Delac)

Année de production : 1916

  • Sommaire

Acteurs (7)

Production et distribution

Production Déléguée :

Le Film d'Art (Vandal et Delac)

Synopsis

Pendant la première guerre mondiale, un scientifique humaniste est sommé par l’armée française de concevoir des gaz mortels.

Propos

C’est peut-être dû au fait qu’on était encore en pleine guerre mais le propos pacifiste est considérablement dilué par des intrigues rocambolesques liées à la famille du savant. Et ces intrigues sont d’un niveau de mélodrame de caniveau. Mais l’intérêt du film n’est pas là. Il est dans sa mise en forme. S’il n’y a pas ici le foisonnement créatif de La dixième symphonie tourné l’année suivante, le jeune Abel Gance montre qu’il a rapidement acquis les leçons de maître Griffith avec notamment une excellente gestion de climax basé sur le montage parallèle qui impose un fossé entre lui et les cinéastes français d’avant 1914. Ainsi, il n’y a qu’à comparer son film avec Germinal, très bon film du vétéran Albert Capellani tourné quelque deux ans auparavant mais qui semble appartenir à une autre époque du cinéma que ces Gaz mortels.

Source : films.nonutc.fr

Générique détaillé (3)

Producteur :

Louis Nalpas

Directeur de la photo :

Léonce-Henri Burel

Scénariste :

Abel Gance

Mentions techniques

Court métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Drame

Thèmes :

Guerre

Langue de tournage :

Muet

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français (France)

Année de production :

1916

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Muet