En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Ave Maria

Ave Maria

Un Long métrage de Jacques Richard

Produit par Films galaxie, Greenwich Film Productions

Sortie en France : 31/10/1984

  • Sommaire

Acteurs (33)

Production et distribution (3)

Productions Déléguées :

Films galaxie, Greenwich Film Productions

Distribution France :

Acteurs Auteurs Associés (AAA)

Exportations / Ventes internationales :

StudioCanal Films Limited, Greenwich Film Productions

Synopsis

Dans un petit village de la France profonde, la belle Ursula découvre, du haut de ses quinze ans, les premières sensations de trouble qu'éveille en elle le jeune Paul, à peine plus gé. En contradiction totale avec ses émotions nouvelles, Ursula subit une éducation morale et religieuse d'autant plus fanatique que celle-ci s'exerce sur sa famille et également sur une grande partie du village, par l'intermédiaire d'un prêtre défroqué dénommé pompeusement le Saint-Père et de sa compagne la Sainte-Mère. Au sein de la vaste demeure baptisée la Sainte-Oeuvre, achetée avec le "denier du culte" collecté auprès des fidèles du village unis sous la bannière de l'Armée Bleue de Marie, Ursula a t t fait de ne plus savoir distinguer le bien du mal. Le soir de Noël, les membres de la secte décident de dresser son procès. Jugement dernier qui, au nom de Jésus et de Marie, dégénère vite en une longue nuit d'exorcisme.

Propos

Autour du film

Comment parler du film Ave Maria sans évoquer sa célèbre affiche ? Cette affiche, où figurait Isabelle Pasco crucifiée les seins nus, a fait scandale en 1984. Cette photographie controversée a été réalisée en prise de vue réelle par Bettina Rheims et devait assurer la promotion du film. Le réalisateur Jacques Richard a été poursuivi par la Fraternité Saint-Pie-X et huit autres associations catholiques. Ce procès, intenté sous l’égide de Mgr Marcel Lefebvre, visait à imposer leurs idées conservatrices en demandant l’interdiction de l’affiche. La plaidoirie de Maître de Saint Just, avocat des associations catholiques, a été dite partiellement en latin. Au vu de cette situation ubuesque, Jacques Richard pensait gagner ce procès, mais il n’en a rien été. La justice donna raison aux religieux en référé, en vingt-quatre heures, et interdit la visibilité publique de l’affiche d’Ave Maria pour son caractère outrageant, en faisant la distinction avec le film, qui est sorti normalement dans les salles de cinéma.

Le contexte de l’époque était celui des manifestations pour l’école libre et le climat du moment n’était pas favorable à la tolérance. L’interdiction de l’affiche n’a pas fait l’objet d’un pourvoi en appel. D’autres réalisateurs ont subi un sort similaire pour offense à la religion : le film Je vous salue, Marie de Jean-Luc Godard en 1985, La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese en 1988, l’affiche du film Larry Flynt de Milos Forman en 1996 (qui reprend d’ailleurs la symbolique de la crucifixion d’Ave Maria), celles des films Ceci est mon corps de Rodolphe Marconi en 2001 et Amen de Costa-Gavras en 2002. La photographe Bettina Rheims a vu la photo de couverture de son livre INRI5 censurée en 1998, car son éditeur avait imposé une femme crucifiée aux seins nus. Du fait de son sujet, le film Ave Maria a connu des difficultés de financement.

Des évènements tragiques sont également survenus au cours de la réalisation du long-métrage, avec la disparition du scénariste Paul Gégauff, mort le 24 décembre 1983 en Norvège, poignardé à soixante-et-un ans par « Coco », sa compagne de vingt-cinq ans. Le distributeur du film, Gérard Lebovici, est assassiné le 5 mars 1984 dans un sous-sol du parking de l’avenue Foch, à Paris. L’actrice Pascale Ogier est décédée prématurément le 25 octobre 1984 à Paris, d’une crise cardiaque liée à une surdose de drogue, la veille de son 26e anniversaire et le soir de l’avant première du film Ave Maria.

Dans La Religieuse, le film de Jacques Rivette sorti en 1967, Anna Karina interprétait Suzanne. Du rôle de victime dans La Religieuse, elle est passée à celui, complètement opposé, de bourreau dans Ave Maria.

Source : Wikipedia

Générique détaillé (17)

Productrice déléguée :

Irène Silberman

Scénaristes :

Paul Gégauff, Jacques Richard

Ingénieur du son :

Jean-Paul Mugel

Assistants opérateurs :

Pierre Aïm, Philippe Chazal

Monteur :

Luc Barnier

Assistante monteuse :

Anne-Marie Hardouin

Décorateur :

Gilles Lacombe

Bruiteur :

Jonathan Liebling

Mixeur :

Dominique Hennequin

Assistant à la réalisation :

Gilles Sionnet

Directeur de la photo :

Dominique Brenguier

Assistant son :

Philippe Senechal

Attaché de presse (film) :

Claude Davy

Monteur son :

Michel Klochendler

Scripte :

Aline Lecomte

Auteur de la musique :

Jorge Arriagada

Casting :

Dominique Besnehard

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Drame

Thèmes :

Religion

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français (France)

Année de production :

1984

Sortie en France :

31/10/1984

Durée :

1 h 44 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

58.621

Visa délivré le :

16/10/1984

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

Scope

Format son :

Mono