En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Cousins

Les Cousins

Un Long métrage de Claude Chabrol

Produit par Ajym Films

Sortie en France : 11/03/1959

    Synopsis

    Charles, timide, sérieux et maladroit, arrive de sa province chez son cousin Paul, un parisien fanfaron, paresseux et adepte de la " dolce vita ", pour y habiter et terminer sa licence en droit. Il tombe amoureux d'une jeune fille facile, Florence.

    Sur les conseils de Clovis, un parasite, ami de la famille, Paul décide de rompre cette idylle afin de garder Florence pour lui. Désespéré, Charles se réfugie dans ses livres... pour être recalé alors que Paul est brillamment reçu malgré son manque d'assiduité.

    Charles saisit alors un revolver dans lequel il met une seule balle. Il veut mesurer une dernière fois la chance de son cousin. Il pointe l'arme sur Paul, tire... le coup ne part pas. Paul ignore que le revolver est chargé, tire à son tour en direction de Charles... qui s'écroule.

    Acteurs (30)

    Production et distribution (3)

    Production Déléguée :

    Ajym Films

    Distribution France :

    Les Films Marceau

    Exportation / Vente internationale :

    Gaumont

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Les Cousins a remporté l'Ours d'or au Festival de Berlin 1959.

    Analyse

    Les jeunes décrits par Chabrol sont de riches jeunes gens de Neuilly menant grande vie, parfaitement située socialement dans un milieu qu'apparemment l'auteur connaît bien. Le drame naît de la présence parmi eux d'un jeune provincial dont les principes ne s'accordent pas avec les leurs, et qui, finalement, est écrasé, vaincu dans tout ce qu'il a de plus cher: son amour et son travail.

    L'originalité du film provient non seulement d'une annexion au domaine du cinéma français de motifs (sociaux ou psychologiques) qui semblaient être l'apanage de quelques Anglo-Saxons (romanciers, cinéastes ou caricaturistes) mais d'un sens des rapports sociaux que Balzac n'aurait pas mésestimé. Sa subtilité provient peut--être de la délicatesse avec laquelle ces deux courants se fondent pour donner naissance à une oeuvre d'une exceptionnelle saveur.

    On retrouve les qualités du Beau Serge : rigueur. précision du trait, utilisation dramatique du décor, justesse de la notation psychologique, stricte peinture d'un milieu. En cela, ce film est à la fois précurseur de la Nouvelle Vague et déjà un peu en marge de celle-ci.

    La direction d'acteurs est parfaite, avec un parti pris d'ambiguïté qui sert à enrichir les personnages, mais qui peut échapper à un public non averti. On doit mettre également à l'actif du film une grande liberté de ton et un non-conformisme parfois provoquant, qui effarouchèrent d'ailleurs les tenants de la morale traditionnelle.

    Chabrol, qui a engagé sa fortune personnelle dans l'aventure maîtrise son deuxième long-métrage.Pour ces raisons, il faut tenir Les Cousins pour une œuvre importante, irritante, mais lucide, cruelle et brillante.

    Source : ann.ledoux.free.fr

    Générique détaillé (15)

    Assistants à la réalisation :

    Philippe de Broca, Olga Waren

    Producteur :

    Claude Chabrol

    Directeur de la photo :

    Henri Decaë

    Assistant son :

    Maurice Dagonneau

    Cadreur :

    Jean Rabier

    Attachée de presse (film) :

    Annick Rougerie

    Assistante monteuse :

    Gisèle Chézeau

    Chefs décorateurs :

    Bernard Evein, Jacques Saulnier

    Dialoguiste :

    Paul Gégauff

    Scénariste :

    Claude Chabrol

    Ingénieurs du son :

    Jean Labussière, Jean-Claude Marchetti

    Assistants opérateurs :

    Pierre Ginet, Alain Levent

    Directeurs de production :

    Jean Cotet, Jean Lavie

    Monteur :

    Jacques Gaillard

    Scripte :

    Jacqueline Parey

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Langue de tournage :

    Français

    Autre pays coproducteur :

    France

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français (France)

    Année de production :

    1958

    Sortie en France :

    11/03/1959

    Durée :

    1 h 50 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    21.355

    Visa délivré le :

    09/06/2005

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Format son :

    Mono

    Affiches (2)

    Réalisateur

    Actualités

    Sélections en festivals (2)

    Berlinale - 1959

    Berlinale (Allemagne, 1959)

    Sélection

    Compétition officielle

    Palmarès

    Berlinale - 1959

    Berlinale (Allemagne, 1959)

    Prix

    Ours d'Or