Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris

Un Long métrage de Jean Delannoy

Produit par Paris Film Production

Sortie en France : 19/12/1956

  • Sommaire

Acteurs (55)

Production et distribution (3)

Production Déléguée :

Paris Film Production

Distribution France :

Cocinor

Production Étrangère :

Panitalia

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

L'alchimiste Frollo qui habite à l'intérieur de la cathédrale de Paris, poussé par ses instincts ou par le « destin », veut posséder la belle Esmeralda qui danse sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame. Son serviteur Quasimodo, le sonneur de cloches, lui est soumis comme un esclave et s'en va ravir la jeune fille. Elle est protégée par le capitaine Phoebus, dont Esmeralda tombe amoureuse. Frollo surprend leurs amours et tente de tuer Phoebus. Ce crime est mis sur le compte du diable ; Esmeralda est condamnée comme sorcière. Elle est sauvée de la pendaison par Quasimodo qui la mène dans Notre-Dame. Mais Louis XI lève le droit d'asile. Les archers du Roi vont attaquer la cathédrale. C'est à ce moment que les amis d'Esmeralda, les truands de la Cour des Miracles, viennent pour la délivrer. Du haut des tours Quasimodo ne les reconnaît pas et fait tomber sur eux des pierres et du plomb fondu. Esmeralda sera blessée par une flèche des archers et Quasimodo se laissera mourir près de son cadavre.

© Fiches du Cinéma

Propos

Parmi les lieux reconstitués dans les studios de Boulogne : Notre-Dame de Paris et notamment l'intérieur, les combles, les toits, les tours et le parvis ; une taverne ; les ruelles environnant la place de Grève.

Les immenses décors médiévaux engloutissent plus de la moitié du budget du film. Mille figurants sont recrutés pour les scènes de foule. Il s'agit de la première version en couleurs et en CinemaScope de cette œuvre. Ainsi, le générique se déroule devant une des rosaces multicolores de la cathédrale, et le décor restitue (évoque serait plus juste) la polychromie originelle de la statuaire gothique, notamment sur les portails de Notre-Dame de Paris.

Pour permettre la diffusion du film aux États-Unis, encore sous l'influence du code Hays, il n'était pas possible de désigner verbalement Frollo comme archidiacre ou prêtre. Mais Prévert se joue habilement de la censure en laissant à maintes reprises subsister dans les dialogues des indices qui suggèrent que Frollo est bien un homme d'Église (là encore, on se reportera à l'article d'Arnaud Laster déjà cité et dont on trouvera les références ci-dessous). Contrairement au Notre-Dame de Paris avec Lon Chaney (1923) et au Quasimodo de William Dieterle avec Charles Laughton (1939), le personnage de Frollo est bien un dévot sinistre emporté dans des raisonnements pervers sur le péché et le désir. Delannoy a bataillé ferme avec les producteurs pour que ce trait essentiel du livre soit respecté.

Source : Wikipedia

Générique détaillé (18)

Assistants à la réalisation :

Pierre Zimmer, Alain Kaminker

Dialoguistes :

Jacques Prévert, Jean Aurenche

Producteurs :

Robert Hakim, Raymond Hakim

Ingénieur du son :

Jacques Carrère

Cadreur :

Vladimir Ivanov

Monteur :

Henri Taverna

Décorateur :

René Renoux

Costumier :

Georges K. Benda

Photographe de plateau :

Raymond Voinquel

Adaptateurs / Dialoguistes :

Jacques Prévert, Jean Aurenche

Auteur de l'œuvre originale :

Victor Hugo

Directeur de la photo :

Michel Kelber

Assistant opérateur :

André Domage

Directrice de production :

Ludmila Goulian

Scripte :

Claude Vériat

Auteur de la musique :

Georges Auric

Narrateur :

Pierre Fresnay

Régisseur général :

Paul Laffargue

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Drame, Historique, Romance, Adaptation littéraire

Langue de tournage :

Français

Origines :

France, Italie

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français (France, Italie)

Année de production :

1956

Sortie en France :

19/12/1956

Durée :

1 h 55 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

14083

Visa délivré le :

19/12/1956

Agrément :

Oui

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

2,35

Format son :

Stéréo

Interdiction :

Aucune

Affiches (2)

Réalisateur