Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Une vraie jeune fille

Une vraie jeune fille

Un Long métrage de Catherine Breillat

Produit par CB Films

Sortie en France : 07/06/2000

  • Sommaire

Acteurs (7)

Production et distribution (2)

Production Déléguée :

CB Films

Exportation / Vente internationale :

Pyramide International

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international (8)

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Synopsis

Qui guette Alice à travers le soupirail? Le bruit continu et mécanique. Personne sauf l'effrayant fracas dans sa tête devant la perspective somme toute médiocre de grandes vacances vécues comme une perte de temps interminable. Quand les parents ne vous encadrent plus comme des geôliers avec qui on ne partage rien que le pesant silence des repas. Quand la docilité et la passivité ne sont qu'apparentes. Et cette suspicion permanente. Les rêves des jeunes filles sont sanguinaires, et Alice en est une vraie, qui traine sa docilité et son apparente passivité comme sa culotte en permanence en bas de ses pieds. Car ce qui l'entrave comme un boulet, c'est cette adolescence qui n'en finit pas. Qui est une soufrance incroyable. Et puis il y a Jim.

Propos

Alice (Charlotte Alexandre) rentre chez elle, à la campagne pour les vacances. Molle et ferme à la fois, avec ce charme languide de l'inachevé, c'est une jeune fille, une vraie. Entre une mère frustrée et un père libidineux, elle laisse l'ennui de l'été la pénétrer et elle fantasme. Le corps l'obsède, les organes, les viscères, le sang, le sperme, jusqu'à l'encre rouge de son journal intime, le sexe quoi, le sexe de l'homme comme une inéluctable quête et une innommable terreur. Un ouvrier de son père (Hiram Keller, du Satyricon de Fellini) cristallisera son désir balbutiant, elle le verra introduire en souriant un ver de terre vivant dans son vagin, pour lui elle rampera, telle une poule soumise, des plumes dans le derrière… La Breillat n'avait peur de rien, rarement aura-t-on vu d'aussi près, avec une telle justesse brutale, "à quoi rêvent les jeunes filles", on va loin, à l'ouvert, au gluant, à l'obscène innocent, les dialogues sont souvent inaudibles, surchargés de bruits. Mais tout imparfait qu'il soit le voyage de la petite Alice au pays sans merveilles des adultes concupiscents vaut le détour. Moins élaboré, sophistiqué et retors que Romance, Une vraie jeune fille est un objet daté, mal élevé, mais somme toute assez tendre. Et qui effraye encore : fait désormais extrêmement rare, il est interdit aux moins de 16 ans. C'est tout à son honneur.

Danièle Heymann, Marianne, 12 juin 2000

Générique détaillé (12)

Producteur délégué :

André Genoves

Scénariste :

Catherine Breillat

Ingénieurs du son :

Bernard Mangière, Guy Chichignoud

Cadreur :

Maurice Giraud

Monteuse :

Annie Charrier

Auteur de la musique :

Mort Shuman

Auteur de l'œuvre originale :

Catherine Breillat

Directeur de la photo :

Pierre Fattori

Assistants opérateurs :

Jean-Claude Couty, Patrick Godaert

Directeur de production :

Pierre-Richard Muller

Décoratrice :

Catherine Breillat

Régisseur général :

Jean Guillaume

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie dramatique

Thèmes :

Érotisme, Adolescence

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français (France)

Année de production :

1975

Sortie en France :

07/06/2000

Durée :

1 h 33 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

45098

Visa délivré le :

22/05/2000

Agrément :

Oui

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,66

Format son :

Mono

Affiches (1)

Réalisatrice

Sélections en festivals (4)

Natfilm Festival - Copenhague - 2004

Natfilm Festival - Copenhague (Danemark, 2004)

Sélection

Rétrospective Catherine Breillat

Festival International du Film de Thessalonique - 2000

Festival International du Film de Thessalonique (Grèce, 2000)

Sélection

New Horizons

Festival du nouveau cinéma Montréal - 2000

Festival du nouveau cinéma Montréal (Canada, 2000)

Sélection

Section non compétitive

TIFF - 2000

TIFF (Canada, 2000)

Sélection

Contemporary World Cinema

Délégations

TIFF - 2000

TIFF (Canada, 2000)

Equipe

Réalisateur : Catherine Breillat