En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Quai des Orfèvres

Quai des Orfèvres

Un Long métrage de Henri-Georges Clouzot

Produit par Majestic Films

Sortie en France : 03/10/1947

    Synopsis

    Malgré l'opposition de son mari pianiste, Maurice, Jenny Lamour, petite chanteuse de music-hall qui a grand peine à trouver des engagements, accepte un rendez-vous à souper avec Brignon, vieil homme d'affaires qui doit lui procurer un rôle. Maurice, au courant du rendez-vous, se rend chez Brignon, mais il ne trouve plus qu'un cadavre. Affolé, il se réfugie chez une amie, Dora, photographe et lui raconte son histoire.
    Dora a déjà reçu la visite de Jenny, venue lui avouer qu'elle avait assommé Brignon, devenu trop entreprenant. L'alibi que s'est fabriqué Maurice ne tient pas devant l'enquête de l'inspecteur Antoine et, malgré les mensonges de Jenny et Dora, le policier arrête Maurice.
    La confession de Jenny est rejetée : Brignon a été tué par une balle de revolver. Finalement, l'inspecteur Antoine fait avouer un repris de justice, Paulo, entré dans la maison entre la venue de Jenny et celle de Maurice.

    Acteurs (42)

    Production et distribution (3)

    Production Déléguée :

    Majestic Films

    Distribution France :

    Les Films Corona

    Box Office : cumulé

    Box Office : chronologie

    Sorties à l'international (7)

    PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

    Voir tout

    Voir moins

    Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Clouzot est frappé, à la Libération, d'une interdiction de travail à vie, à cause de son deuxième film, Le Corbeau. Il revient à la réalisation en 1947, l'activisme de ses défenseurs ayant porté ses fruits. De cette banale histoire de meurtre, sur fond de jalousie et d'arrivisme, Clouzot parvient à tirer un nouveau chef-d'œuvre. Sa mise en scène est toujours aussi tranchante qu'un rasoir, et sa peinture des personnages toujours aussi âpre et lucide, mais également humaine. Louis Jouvet, dans le rôle de l'inspecteur Antoine trouve ici son rôle le plus grand, et sans doute le plus humain.

    Source : Wikipedia

    Générique détaillé (14)

    Assistant à la réalisation :

    Serge Vallin

    Auteur de l'œuvre originale :

    Stanislas-André Steeman

    Directeur de la photo :

    Armand Thirard

    Cadreur :

    Louis Née

    Monteur :

    Charles Bretoneiche

    Auteur de la musique :

    Francis Lopez

    Costumier :

    Jacques Fath

    Adaptateur / Dialoguiste :

    Henri-Georges Clouzot

    Scénaristes :

    Henri-Georges Clouzot, Jean Ferry

    Ingénieur du son :

    William-Robert Sivel

    Directeur de production :

    Louis Wipf

    Scripte :

    Laurence Clavius

    Chef décorateur :

    Max Douy

    Photographe de plateau :

    Lucienne Chevert

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Policier

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français

    Année de production :

    1947

    Sortie en France :

    03/10/1947

    Durée :

    1 h 45 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    5526

    Visa délivré le :

    31/07/1947

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,37

    Format son :

    Mono

    Interdiction :

    Aucune

    Affiches (2)

    Réalisateur

    Sélections en festivals (2)

    Palmarès

    Mostra internationale de cinéma de Venise - 1947

    Mostra internationale de cinéma de Venise (Italie, 1947)

    Prix

    Prix international - Meilleur réalisateur : Henri-Georges Clouzot