En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Mauvaises Rencontres

Les Mauvaises Rencontres

Un Long métrage de Alexandre Astruc

Produit par Les Films Marceau

Sortie en France : 21/05/1955

    Synopsis

    Quai des Orfèvres. La jeune Catherine Racan, journaliste, vingt ans, subit un minutieux interrogatoire. Elle a été dénoncée par lettre anonyme pour tentative d'avortement, avec complicité du docteur. Arrivée à Paris, éprise de liberté, désireuse de percer, elle se lie avec un jeune journaliste, Pierre Jaeger. Ce dernier ne tarde pas à comprendre qu'il n'a pas les qualités voulues pour réussir dans la jungle parisienne et retourne à Besançon auprès de sa famille. Catherine, désabusée par cette inévitable rupture, part à Nice se reposer. Mais, déjà en quête d'aventures, elle tombe, combien facilement, dans les bras de Walter, journaliste lui aussi. La forte personnalité de Walter, plus mûr, envoûte Catherine. Rapidement, il l'initie au journalisme de modes féminines et la quitte cyniquement au bout de quinze jours, lui laissant seulement une enveloppe. Catherine regagne Paris, se fait un nom dans la presse féminine et retrouve un jeune photographe qui avait illustré ses articles de mode ç Nice. Audacieuse, sans pudeur, elle l'attire et en fait son amant. Troisième mauvaise rencontre qui sera suivie d'une dernière, celle du docteur Danielli. Chez lui, Catherine retrouve Walter. Elle renoue ses relations avec lui, au grand dépit du jeune photographe. Le docteur Danielli se montre trop empressé auprès d'elle et, par jalousie, sa maîtresse adressera une lettre anonyme à la police. L'interrogatoire va s'achever. Catherine signe le questionnaire auquel elle a répondu si évasivement et s'en va tristement. Un coup de téléphone. Le policier lui apprend le suicide du docteur. De nombreux photographes lancent leurs flashes. Catherine aura la célébrité. Etait-ce ce qu'elle avait rêvé ?

    © Fiches du Cinéma

    Acteurs (11)

    Production et distribution (3)

    Production Déléguée :

    Les Films Marceau

    Distribution France :

    Les Films Marceau

    Exportation / Vente internationale :

    TF1 Studio (ex-TF1 International)

    Générique détaillé (17)

    Assistant à la réalisation :

    Marcel Camus

    Dialoguistes :

    Alexandre Astruc, Roland Laudenbach

    Producteur :

    Edmond Tenoudji

    Directeur de la photo :

    Robert Lefebvre

    Cadreur :

    Roger Delpuech

    Monteur :

    Maurice Serein

    Décorateur :

    Max Douy

    Auteur de la musique :

    Maurice Le Roux

    Régisseur général :

    Paul Laffargue

    Adaptateurs / Dialoguistes :

    Alexandre Astruc, Roland Laudenbach

    Auteur de l'œuvre originale :

    Cécil Saint-Laurent

    Scénaristes :

    Alexandre Astruc, Roland Laudenbach

    Ingénieur du son :

    Antoine Archimbaud

    Directeur de production :

    André Cultet

    Scripte :

    Suzanne Durrenberger

    Assistant décorateur :

    Jacques Douy

    Narrateur :

    Yves Furet

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1955

    Sortie en France :

    21/05/1955

    Durée :

    1 h 24 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    15899

    Visa délivré le :

    07/10/1955

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,37

    Format son :

    Mono

    Affiches (1)

    Réalisateur

    Sélections en festivals

    Mostra internationale de cinéma de Venise - 1955

    Mostra internationale de cinéma de Venise (Italie, 1955)

    Sélection

    Compétition Officielle

    Palmarès

    Mostra internationale de cinéma de Venise - 1955

    Mostra internationale de cinéma de Venise (Italie, 1955)

    Prix

    Jeune réalisateur le plus prometteur : Alexandre Astruc