En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
La Cage aux folles II

La Cage aux folles II

Un Long métrage de Édouard Molinaro

Produit par Les Productions Artistes Associés

Sortie en France : 10/12/1980

  • Sommaire

Acteurs (7)

Production et distribution (4)

Production Déléguée :

Les Productions Artistes Associés

Exportation / Vente internationale :

StudioCanal Films Limited

Production Étrangère :

Da Ma Produzione

Distribution France :

United Artists

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Albin Mougeotte dit Zaza Napoli, travesti-vedette du cabaret "la Cage aux Folles" refuse d'admette qu'il vieillit. Son compagnon, Renato Baldi, tente de l'en persuader mais Albin entend bien lui donner la preuve du contraire. C'est ainsi d'Albin fait la connaissance d'un agent secret, se méprend sur ses sentiments et assiste à sa mort avant de comprendre qu'il risque la prison pour meurtre. Contactés par Broca, du contre-espionnage français, Albin et Renato qui ne savent pas qu'ils sont en possession d'un micro-film que tout le monde convoite, acceptent sous la menace de collaborer avec lui. Une gigantesque chasse à l'homme, ponctuée de fusillades et de pièges multiples, commence alors sur la C te d'azur puis en Italie où les deux hommes ont cru pouvoir se réfugier en se déguisant. Finalement, le micro film est récupéré par Broca et les deux amis sont félicités, comme il se doit, par le député Charrier, beau-père du fils de Renato, qui refusait jusqu'a présent de les rencontrer, par peur du scandale.

Propos

Point de vue

La Cage aux folles II, partant d'un scénario original, se trouve dans une situation beaucoup plus libre, mais également un peu plus "casse-gueule" que La Cage aux folles première du titre, puisqu'il ne jouit plus de la présence d'un garde-fou, la pièce de théâtre. Avec cette seconde mouture, nous quittons le domaine exclusif de la comédie de mœurs pour verser dans la parodie policière. Soulignons tout de suite qu'il s'agit d'un genre point du tout méprisable et qu'il constitute la meilleure part de l'œuvre d'un Lautner, par exemple. Mais ici, sans nous ennuyer, les rebondissements tournent un peu à vide. Nous préférons les scènes plus intimistes dans lesquelles nous retrouvons Albin et Renato confrontés aux problèmes que posent leur situation de couple homosexuel. Le dépit d'Albin, à qui l'on explique qu'il n'est plus aussi désirable que par le passé, son agacement devant les convenances sociales et fort peu progressistes rencontrées dans la famille de Renato, sont dans cette optique les meilleurs moments d'un film sympathique, mais par trop inégal.

Reste à reposer la question des implications idéologiques de cette représentation boulevardière de l'homosexualité. Si La Cage aux folles (I et II) ne peut que faire reculer les limites de l'intolérance, il faut pourtant se demander si les images assez caricaturales du travestime n'inciteront pas le spectateur à refuser tout lien entre la réalité et la représentation stylisée qui en est faite.

© Yves Alion, "La Saison Cinématographique 1981".

Générique détaillé (6)

Producteur :

Marcello Danon

Directeur de la photo :

Armando Nannuzzi

Auteur de la musique :

Ennio Morricone

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie, Policier

Thèmes :

Homosexualité

Langue de tournage :

Français

Origines :

France, Italie

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Minoritaire français (France, Italie)

Année de production :

1980

Sortie en France :

10/12/1980

Durée :

1 h 40 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

53034

Visa délivré le :

09/12/1980

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

1,66

Format son :

Mono

Affiches (1)

Réalisateur

Sélections en festivals