En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Sous le signe du taureau

Sous le signe du taureau

Un Long métrage de Gilles Grangier

Produit par Gaumont, S.N.E.

Sortie en France : 28/03/1969

    Synopsis

    L'ingénieur et patron Albert Raynal consacre sa vie à la recherche aéronautique. Il vient de mettre au point un statoréacteur. Le lancement réussit mais, hélas, la fusée explose en vol. Cet échec retentissant va lui attirer les plus grandes difficultés financières et familiales. Son beau-frère, Jérôme Laprade, confie à Christine, l'épouse de l'industriel, qu'il en a assez des fantaisies de son mari. Il lui suggère même de divorcer pour préserver l'avenir financier de ses deux grands fils, que les échecs de leur père pourraient compromettre. Mais Albert Raynal, force de la nature, ne s'estime pas vaincu pour autant. Bien qu'il lui en coûte, il tente auprès d'amis et de relations des démarches afin de réunir les capitaux indispensables pour sauver son laboratoire et poursuivre ses recherches. Mais tous restent insensibles à son appel, même la belle Rolande, riche restauratrice, ancienne maîtresse de Raynal, qui refuse d'hypothéquer son restaurant. Après une fugue en Normandie, Raynal réapparait et veut se constituer prisonnier pour chèque sans provision. Mais Christine, par un revirement émouvant, renonce à sa demande de divorce et vend des actions, sauvant ainsi son mari de la faillite et lui permettant de poursuivre ses travaux.

    Source : Wikipedia

    Acteurs (41)

    Production et distribution (2)

    Productions Déléguées :

    Gaumont, S.N.E.

    Exportation / Vente internationale :

    Gaumont

    Propos


        Il s'agit de la douzième et dernière collaboration entre Jean Gabin et Gilles Grangier après La Vierge du Rhin, Gas-oil, Le Sang à la tête, Le rouge est mis, Le Désordre et la Nuit, Archimède le clochard, Les Vieux de la vieille, Le Cave se rebiffe, Le Gentleman d'Epsom, Maigret voit rouge et L'âge ingrat.
        À l'époque de sa sortie en salles, le film connaît un échec commercial en totalisant seulement 641 890 entrées. Il s'agit de l'un des plus gros échecs commerciaux dans la carrière de Jean Gabin.
        Ce film réunit pour la troisième fois Jean Gabin et Suzanne Flon après Un singe en hiver et Le Soleil des voyous. À noter que dans ces trois films, Flon et Gabin jouent un couple marié.

    Source : Wikipedia

    Générique détaillé (17)

    Assistant à la réalisation :

    Francis Pernet

    Dialoguiste :

    Michel Audiard

    Producteur :

    Alain Poiré

    Ingénieur du son :

    Pierre Calvet

    Assistant opérateur :

    Bob Pater

    Directeurs de production :

    Roger de Broin, Robert Sussfeld

    Scripte :

    Aurore Chabrol

    Auteur de la musique :

    Jean Prodomidès

    Régisseur général :

    Armand Tabuteau

    Adaptateurs / Dialoguistes :

    Michel Audiard, François Boyer, Gilles Grangier

    Auteur de l'œuvre originale :

    Roger Vrigny

    Directeur de la photo :

    Walter Wottitz

    Assistants son :

    Daniel Brisseau, Jean Gaudelet

    Cadreur :

    Adolphe Charlet

    Monteuse :

    Jacqueline Sadoul

    Décorateur :

    Robert Clavel

    Photographe de plateau :

    Marcel Dolé

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1968

    Sortie en France :

    28/03/1969

    Durée :

    1 h 21 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    34722

    Visa délivré le :

    18/03/1969

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Format son :

    Mono