En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
La Ville des pirates

La Ville des pirates

Un Long métrage de Raoul Ruiz, Valeria Sarmiento

Produit par Les Films du Passage, Metro Filmes

Sortie en France : 22/02/1984

    Synopsis

    La ville des pirates raconte l'histoire de l'amour impossible entre une servante, Isidore, et un enfant assassin, Malo, dans une ile déserte ou presque, battue par les vents. C'est l'histoire d'un duel entre un petit garçon qui s'est enfui de chez lui et une femme qui pourrait, qui devrait, etre sa mère et qui, de mille façons, le harcèle, le poursuit, le torture. Mais, réciproquement, c'est aussi l'histoire de la séduction que cet enfant exerce sur la femme pour la pousser au suicide ou à l'esclavage. Un troisième personnage entre en jeu : un homme, Tobi, assassin et qui, comme l'enfant, se cache dans l'ile des Pirates. Ne serait-il pas le prolongement adulte de Malo, cherchant son reflet déjà vieilli pour le détruire et demeurer ainsi enfant à jamais ? Toutes ces histoires n'en font qu'une : la transcription libre de Peter Pan...

    Acteurs (6)

    Production et distribution (3)

    Productions Déléguées :

    Les Films du Passage, Metro Filmes

    Distribution France :

    Gerick Distribution

    Exportation / Vente internationale :

    The Bureau Sales

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Point de vue

    Puisque La Ville des pirates est un film si pictural, on dira que c'est une image sans légende, une illustration sans texte. Le sens du tableau reste toujours dérobé. Les plans les plus habituels se voient trahis par l'arbitraire de l'éclairage, par un mouvement délibéré et lent de la caméra, bref, par un "tout comme si" formel et calculé, qui ne dévoile jamais sa condition, ni le sujet qui le profère. Les situations les plus triviales sont vivement perturbées par un angle aberrant : le plus carricatural est celui d'un mal de dents, vu sous l'angle de la dent. Des objets ordinaires se trouvent ainsi mis en relief de façon scandaleuse, parce que la continuité de l'espace se rompt, tant est grande la différence d'échelle entre le fond et le premier plan. On l'a dit : cette rupture n'est pas exclusive d'une hésitation entre le cadre et le sujet. De plus la multitude des imitations, au sens rhétorique du terme, connote l'idéalité de l'image : le goût des couleurs éclatantes et froides, les visées sur les fenêtres, les fentes, les silhouettes devant l'infini ou le contraste de l'humain et du minéral font invinciblement songer à Friedrich, tandis que le jeu sur une perspective insistante et déformée renvoie à Dali, mais on peut aussi penser au chromatisme expressionniste ou tout simplement aux images de la réclame ; dès lors, la représentation supplante sa propre objectivité.

    © Alain Masson, "Positif" n°274, décembre 1983

    Générique détaillé (10)

    Producteur délégué :

    Paulo Branco

    Productrice exécutive :

    Anne-Marie La Toison

    Directeur de la photo :

    Acacio de Almeida

    Monteuse :

    Valeria Sarmiento

    Auteur de la musique :

    Jorge Arriagada

    Assistants à la réalisation :

    Alain Nahum, José Maria Vaz Da Silva

    Scénariste :

    Raoul Ruiz

    Ingénieurs du son :

    Vasco Pimentel, Joaquim Pinto

    Décorateur :

    Ze Branco

    Costumier :

    Ze Branco

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Aventure, Comédie dramatique

    Langue de tournage :

    Français

    Origines :

    France, Portugal

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français (France, Portugal)

    Année de production :

    1983

    Sortie en France :

    22/02/1984

    Durée :

    1 h 51 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    57727

    Visa délivré le :

    21/12/1983

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Format son :

    Mono