En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Barbouzes

Les Barbouzes

Un Long métrage de Georges Lautner

Produit par Gaumont

Sortie en France : 10/12/1964

    Synopsis

    Le film commence par la mort d'un marchand d'armes, Benard Shah, et son enterrement qui réunit, autour de sa veuve Amaranthe, un quatuor de barbouzes. Il y a son faux cousin français Francis Lagneau, son faux psychanalyste allemand Hans Müller, son faux frère de lait soviétique Boris Vassilieff et son faux confesseur suisse Eusebio Cafarelli. Tous sont là pour récupérer les secrets et l'héritage de l'industriel (des brevets sur des armes atomiques), mandatés par leurs gouvernements respectifs. Il faut aussi compter avec les dollars de l'Américain O'Brien et la présence de nombreux Chinois dans les passages secrets du château. Le Français dispose d’une autre arme pour arriver à ses fins : la séduction.

    Source : Wikipedia

    Acteurs (29)

    Production et distribution (4)

    Production Déléguée :

    Gaumont

    Exportation / Vente internationale :

    Gaumont

    Productions Étrangères :

    Sicilia Cinematografica, Ultra Film, Corona filmproduktion

    Distribution France :

    Gaumont

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Lautner a délibérément choisi de faire une comédie parodique, volontairement outrancière et sans aucun souci de vraisemblance. La réussite de l'agent français et les références au Général (de Gaulle) lui donnent un faux-semblant cocardier.
        Le film a été tourné un an après Les Tontons flingueurs et il sera suivi par Ne nous fâchons pas en 1965.
        Le film contient d'ailleurs un clin d'œil aux Les Tontons flingueurs. Lorsque l'abbé Cafarelli est présenté, des photos de Raoul Volfoni dans des situations délicates (affalé dans son bureau après un coup de poing de Lino Ventura, la tête bandée à l'hôpital...) sont montrées pour illustrer les propos.
        Les comédiens Jacques Balutin et Hubert Deschamps ont interprété lors du tournage un rôle de gendarme pour l'un, de douanier pour l'autre, mais leur prestation a été supprimée au montage.
        Le film a été tourné, en partie, au château de Vigny qui a pour réputation d'être hanté.
       

    Générique détaillé (18)

    Assistants à la réalisation :

    Claude Vital, Paul Nuytens

    Producteur :

    Alain Poiré

    Directeur de la photo :

    Maurice Fellous

    Assistant son :

    Pierre Davoust

    Cadreur :

    Georges Pastier

    Monteuse :

    Michelle David

    Scripte :

    Annie Maurel

    Auteur de la musique :

    Michel Magne

    Photographe de plateau :

    Jean-Louis Castelli

    Dialoguiste :

    Michel Audiard

    Scénaristes :

    Albert Simonin, Michel Audiard

    Ingénieur du son :

    René Longuet

    Assistants opérateurs :

    Yves Rodallec, Roland Dantigny

    Directeurs de production :

    Jean Mottet, Robert Sussfeld

    Assistante monteuse :

    Gina Pignier

    Décorateur :

    Jacques D'Ovidio

    Narrateur :

    Pierre-Jean Vaillard

    Régisseur général :

    Robert Porte

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie, Humour noir, Policier

    Thèmes :

    Espionnage

    Langue de tournage :

    Français

    Origines :

    France, Italie, Allemagne

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français (France, Italie, Allemagne)

    Année de production :

    1964

    Sortie en France :

    10/12/1964

    Durée :

    1 h 49 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    28664

    Visa délivré le :

    09/12/1964

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc