En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Assassins et voleurs

Assassins et voleurs

Un Long métrage de Sacha Guitry

Produit par Gaumont, Courts et Longs Métrages (CLM)

Sortie en France : 08/02/1957

  • Sommaire

Acteurs (27)

Production et distribution (3)

Productions Déléguées :

Gaumont, Courts et Longs Métrages (CLM)

Distribution France :

Gaumont

Exportation / Vente internationale :

Editions René Château

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Philippe Dartois s'apprête à se suicider lorsqu'un cambrioleur, Albert Lecayeux, pénètre dans son bureau. Aussitôt, l'idée lui vient de se faire tuer par le malfaiteur. Ce dernier, cependant, artisan consciencieux et d'ailleurs uniquement spécialisé dans le fric-frac, se montre réticent. Malgré l'offre alléchante d'être « couché » sur le testament de sa future victime, sa délicatesse lui interdit d'accepter s'il n'est pas mieux informé. Philippe entreprend de lui raconter son histoire. Il y a dix ans, à Deauville, il a fait la connaissance de Madeleine avec qui il file bientôt le parfait amour malgré la présence d'un mari brutal, dont la jalousie ne fait qu'exciter l'ardeur des amants. Un soir, cependant, il surprend sa femme et l'étrangle. Philippe abat le mari, mais laisse condamner à sa place un cambrioleur qui se trouvait précisément sur les lieux et qui se voit condamner à vingt ans de travaux forcés. Mais Philippe a des remords. Il se sent responsable vis-à-vis de l'innocent voleur et décide de prendre sa place. non en prison, mais dans sa carrière de malhonnête homme. Il réussit d'ailleurs parfaitement dans cette nouvelle profession, sans pouvoir y trouver un apaisement pour sa conscience. C'est alors qu'il décide de se tuer. Albert Lecayeux lui apprend alors qu'il n'est autre que le pauvre cambrioleur, condamné jadis à sa place et Philippe, reprenant goût à la vie, abat ce témoin gênant.

© Fiches du Cinéma

Propos

Cet avant-dernier film de Sacha Guitry est également l'occasion pour son auteur de renouer avec ses premières amours : la comédie caustique. L'arrestation et l'emprisonnement d'Albert Lecagneux à la place du véritable coupable, Philippe d'Artois, sont une allusion évidente à son arrestation durant la Seconde Guerre mondiale. Le film se déroule de façon rigoureuse, jusqu'à son cynique dénouement final. Pour la première fois, Guitry est totalement absent de son film : non seulement il ne joue pas, mais le commentaire en voix off est assuré par Jean Poiret.

Source : Wikipedia

Générique détaillé (18)

Assistant à la réalisation :

Jean-Claude Desvernet

Dialoguiste :

Sacha Guitry

Producteur exécutif :

Clément Duhour

Directeur de la photo :

Paul Cotteret

Assistant son :

René Bourdier

Cadreurs :

Roger Duculot, Jacques Ripouroux

Monteuse :

Paulette Robert

Décorateur :

Jean Douarinou

Photographe de plateau :

Marcel Combes

Adaptateur / Dialoguiste :

Sacha Guitry

Producteur :

Alain Poiré

Scénariste :

Sacha Guitry

Ingénieur du son :

Jean Bertrand

Assistants opérateurs :

Roger Bontemps, Claude Lecomte

Directeur de production :

Gilbert Bokanowski

Assistante monteuse :

Colette Leloup

Auteur de la musique :

Jean Françaix

Régisseur général :

André Chabrol

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie dramatique

Langue de tournage :

Français

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français

Année de production :

1956

Sortie en France :

08/02/1957

Durée :

1 h 25 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

18540

Visa délivré le :

26/09/1956

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Format son :

Mono