Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Andrea

Andrea

Un Long métrage de Henri Glaeser

Produit par Les Films Oniris, Productions et Éditions Cinématographiques Françaises (PECF)

Sortie en France : 14/07/1976

  • Sommaire

Acteurs (12)

Production et distribution (2)

Synopsis

Andréa va bientôt se marier selon un rigolard rituel avec Pierre, qui lui conseille de partir seule en Turquie pour connaître d’autres hommes et prévenir ainsi toute étincelle de jalousie dans leur relation. Lors d’une visite médicale précédant son départ, elle fantasme sur la photo d’une revue immortalisant un moustachu viril fendant l’air en deltaplane. A peine debarquée en Anatolie, elle prend ses quartiers à « l’Otel St-Denis », un bordel bon marché tenue par une Française. Elle s’amuse à essayer les dessous affriolants d’une ancienne pensionnaire quand elle tombe sur Jeff, acrobate aéroporté et incarnation du mâle de ses rêves avec qui elle fait l’amour. Jeff se rend à Izmir et Andréa reprend la route pour le rejoindre. Roulant en Méhari, elle prend en stop une jolie brune complètement nue et azimutée, Jane, routarde mystique et prête à toute expérience sexuelle. Pour s’amuser, elles s’échangent au volant bustiers et porte-jarretelles empruntés à la taulière. Tout en devisant, les filles se trompent de chemin et la voiture heurte un camion rempli de bouchers qui, à la vue de ces perles d’Occident si bien fagotées, les embarque sur l’épaule comme des brebis de premier choix. Une bagarre éclate pour se les partager mais nos héroïnes tournent vite la situation à leur avantage. En ville, elles font connaissance avec le Dr Linda Folamour, qui sauve in extremis, par une réanimation appropriée, un jeune moribond ne respirant que par son sexe. Rien de tel après une pareille opération qu’un bain de vapeur au hammam en compagnie de Linda et de ses sensuelles infirmières. Les filles en veulent cependant d’avantage et, après avoir retrouvé Jeff et Pierre à Istanbul, Andréa achète chez une antiquaire un jouet chinois en argent creux muni de deux billes de métal vibrantes, qu’elle n’hésite pas à utiliser à bord d’un yacht où se déroule une partouze masquée. De retour en France pour célébrer l’anti-mariage d’Andréa dans un jardin de banlieue, Jeff, Jane et leurs amis profitent du beau temps pour se mettre à l’aise. Johnny Smog, un cinéaste ambitieux mais au creux de la vague, propose à Andréa un rôle dans un « prudo » burlesque et de qualité. Sachant qu’un « prudo » est le contraire d’un porno puisque les femmes osent y paraître habillées, Andréa se fait prier pour poser en costume et pique un fard quand on lui impose une fourrure. Le succès à toujours un prix.

Source: "Dictionnaire Des Films Français Pornographiques & Érotiques De Longs Métrages" (Christophe Bier, Serious Publishing, 2011)

Générique détaillé (12)

Producteurs délégués :

Edouard Garrouste, Henri Glaeser

Ingénieur du son :

Guy Villette

Cadreur :

Robert Foucard

Scripte :

Bernadette Lombard

Auteur de la musique :

A. Cahit Berkay

Mixeur :

Alex Pront

Directeur de la photo :

Claude Lecomte

Assistants opérateurs :

Jean-Claude Gaillard, Claude Masson

Monteuse :

Nicole Berckmans

Décorateur :

Éric Simon

Bruiteur :

Jean-Pierre Lelong

Régisseur général :

Érick Desmarestz

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie

Thèmes :

Voyage, Érotisme

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Année de production :

1975

Sortie en France :

14/07/1976

Durée :

1 h 30 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

44680

Visa délivré le :

25/03/1976

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Format son :

Mono

Interdiction :

Moins de 16 ans