En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Grandes Familles

Les Grandes Familles

Un Long métrage de Denys de la Patellière

Produit par Intermondia Films, Filmsonor Marceau

Sortie en France : 19/11/1958

    Synopsis

    Noël Schoudler est un de ces magnats de l'industrie et de la presse qui font et défont les ministères. Fils d'une laborieuse souche paysanne, il a épousé une La Monnerie, de famille aristocratique. Il a une confiance absolue dans le pouvoir de l'argent. L'enterrement de l'aîné des La Monnerie nous permet de connaître le reste de la famille : Gérard, le diplomate ; Robert, le général ; jusqu'au cousin Maublanc, « Lulu », la honte de la parenté, un très riche noceur. A un retour de voyage d'affaires, Noël s'aperçoit que son fils François, un polytechnicien, a profité de l'absence du patriarche pour apporter un certain rajeunissement dans la tradition un peu routinière du journal paternel. Il s'ensuit une explication orageuse au cours de laquelle François reproche à Noël d'avoir des méthodes surannées et de le considérer toujours comme un enfant. Schoudler décide de donner une leçon à son fils avec la complicité de Simon Lachaume, son homme de confiance, un agrégé arriviste. Il lui laisse l'entière disposition de la sucrerie familiale de Sonchelles. François y apporte des transformations matérielles et des améliorations sociales. Mais lorsque pour financer sa politique, François se tourne vers son père, celui-ci se dérobe. Il s'adresse alors à Maublanc qui feint d'accepter puis, au dernier moment, se dérobe dans l'espoir d'abattre la puissance Schoudler et Noël, qu'il hait. Affolé, ayant perdu toute confiance en lui, François se suicide. Noël est effondré et il est sur le point d'abandonner la lutte. Mais, à la vue de son petit-fils Jean-Noël, et en apprenant les espoirs de Maublanc, il jette dans la bagarre le poids de toute la puissance Schoudler, rachète à bas prix toutes les actions de la sucrerie mises en vente et, tout en sauvant l'affaire, ruine Maublanc. Mais au sortir de la séance de la Bourse, il part, plus seul que jamais.

    © Fiches du Cinéma

    Acteurs (26)

    Production et distribution (3)

    Productions Déléguées :

    Intermondia Films, Filmsonor Marceau

    Distribution France :

    Cinédis

    Exportation / Vente internationale :

    TF1 Studio (ex-TF1 International)

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Générique détaillé (17)

    Assistant à la réalisation :

    Pierre Granier-Deferre

    Dialoguiste :

    Michel Audiard

    Producteur :

    Jean-Paul Guibert

    Directeur de la photo :

    Louis Page

    Cadreur :

    Henri Tiquet

    Monteuse :

    Jacqueline Thiedot

    Décorateur :

    René Renoux

    Auteur de la musique :

    Maurice Thiriet

    Régisseurs généraux :

    Eric Geiger, Philippe Modave

    Adaptateur / Dialoguiste :

    Denys de la Patellière

    Auteur de l'œuvre originale :

    Maurice Druon

    Scénaristes :

    Michel Audiard, Denys de la Patellière

    Ingénieur du son :

    Jean Rieul

    Directeur de production :

    Claude Hauser

    Scripte :

    Colette Crochot

    Assistant décorateur :

    Pierre Tyberghein

    Photographe de plateau :

    Marcel Dolé

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie dramatique

    Thèmes :

    Famille

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1958

    Sortie en France :

    19/11/1958

    Durée :

    1 h 30 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    20742

    Visa délivré le :

    13/11/1958

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,37

    Format son :

    Mono