En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
L'Aigle à deux têtes

L'Aigle à deux têtes

Un Long métrage de Jean Cocteau

Produit par Les Films Ariane, Sirius

Sortie en France : 22/09/1948

    Synopsis

    Aux premières années du XXe siècle, dans un pays de montagnes qu'arrose peut-être le Danube, une reine encore jeune assume le poids de son veuvage et les inconvénients de sa charge. Détestée par l'archiduchesse, sa belle-mère, elle traîne son ennui de châteaux en châteaux, espionnée par sa lectrice Mademoiselle de Berg, étroitement surveillée par le comte de Foëhn, ministre de la police, suivie par le duc de Willenstein son amoureux transi. Le chef de la police ourdit un plan machiavélique. Il a l'art d'utiliser des groupes suspects dont il flatte le faux anarchisme, ce qui lui permet de couvrir de boue la reine, il rencontre un jeune exalté, Stanislas, qui a formé le projet de tuer sa souveraine. Par une coïncidence extraordinaire, Stanislas ressemble de troublante façon au roi défunt. Tandis qu'une fête au château de Krantz rassemble la noblesse provinciale, une chasse à l'homme simulée de toutes pièces permet à Stanislas de s'introduire jusqu'au boudoir royal. La reine est là, solitaire, fuyant les valses et soupant avec l'ombre de son époux. Stanislas tombe évanoui à ses pieds, la reine le cache, le soigne en tant qu'Envoyé de la Mort; elle l'appelle son Destin. Le jeune anarchiste reste dans les appartements royaux. Trois jours d'amour passent vite. Le comte de Foëhn averti et inquiet de la tournure prise par sa machination finit par arrêter Stanislas. Il lui accorde toutefois la liberté jusqu'au départ de la reine qui veut regagner sa capitale pour tenter un coup d'état. Les jeux de l'amour et de la mort vont alors utiliser le poison et le poignard : Stanislas reculant devant un amour impossible avale une capsule fatale. La reine le bafoue, il la tue d'un coup de couteau. Elle a le temps de lui avouer son amour.

    Source : cineclubdecaen.com

    Acteurs (24)

    Production et distribution (4)

    Productions Déléguées :

    Les Films Ariane, Sirius

    Exportation / Vente internationale :

    TF1 Studio (ex-TF1 International)

    Production Associée :

    Les Films Vog

    Distribution France :

    Sirius Films

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    L'Aigle à deux têtes est avant tout une pièce de théâtre.

    L'idée première de Cocteau est de confronter « une reine d'esprit anarchiste et un anarchiste d'esprit royal ». Son inspiration, il la doit à un sombre épisode historique, reflet du réel : le souverain Louis II de Bavière (famille Wittelsbach), déclaré fou, étrangle son médecin près d'un lac avant de trouver la mort, mystérieusement noyé. Accident, évasion, suicide ? La disparition de l'Aigle reste encore une énigme ouverte. « J'ai pensé, en relisant quelques-uns de ces textes, qu'il serait intéressant et propice, au grand jeu du théâtre, d'inventer un fait divers historique de cet ordre et d'écrire ensuite une pièce pour en dévoiler le secret. »

    Pour donner un style à la reine, Cocteau puisa sa force dans les vestiges de cette même famille Wittelsbach, et prit pour modèle sa cousine Élisabeth d'Autriche, assassinée par un anarchiste en 1898. Dans les Portraits littéraires de Rémy de Gourmont, il y découvre une reine qui possède « l'orgueil naïf, la grâce, le feu, le courage, l'élégance, le sens du destin » qu'il recherche pour transmettre le souffle de vie à sa propre héroïne.

    Source : Wikipedia

    Photos (16)

    Générique détaillé (16)

    Assistant à la réalisation :

    Hervé Bromberger

    Auteur de l'œuvre originale :

    Jean Cocteau

    Scénariste :

    Jean Cocteau

    Directeur de la photo :

    Christian Matras

    Cadreur :

    Alain Douarinou

    Monteur :

    Raymond Leboursier

    Auteur de la musique :

    Georges Auric

    Directeur artistique :

    Christian Bérard

    Adaptateur / Dialoguiste :

    Jean Cocteau

    Producteurs :

    Alexandre Mnouchkine, Georges Dancigers, Francis Cosne, Lucien Masson

    Voix :

    Jean Cocteau

    Ingénieur du son :

    René Longuet

    Directeur de production :

    Maurice Hartwig

    Décorateur :

    Georges Wakhevitch

    Costumier :

    Marcel Escoffier

    Photographe de plateau :

    Raymond Voinquel

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame, Historique

    Thèmes :

    Amour, Destin, Histoire

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1947

    Sortie en France :

    22/09/1948

    Durée :

    1 h 36 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    6723

    Visa délivré le :

    02/06/1948

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    1,37

    Format son :

    Mono

    Affiches (3)

    Réalisateur

    Sélections en festivals (2)

    Festival de cinéma Vues d'Afrique de Montréal - 2008

    Festival de cinéma Vues d'Afrique de Montréal (Canada, 2008)

    Sélection

    Compétition internationale longs-métrages documentaires

    Mostra internationale de cinéma de Venise - 1948

    Mostra internationale de cinéma de Venise (Italie, 1948)

    Sélection

    Compétition Officielle