En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Violette Nozière

Violette Nozière

Un Long métrage de Claude Chabrol

Produit par Cinévidéo, Filmel

Sortie en France : 24/05/1978

    Synopsis

    Paris 1933 : cette année Violette Noziere (Isabelle Huppert) aura 18 ans. Elle vit avec ses parents, Germaine (Stéphane Audran) et Baptiste (Jean Carmet), dans un très modeste appartement encombré de meubles et d'objets sans grace. Violette ne supporte ni l'étroitesse des lieux ni la médiocrité de l'ambiance familiale. Baptiste Noziere ne s'intéresse qu'à ses parties de belote pour lesquelles il sollicite fréquemment Violette tandis que Germaine tente, avec maladresse, d'élever sa fille dans une optique petite bourgeoise dont est exclue tout part du reve. Alors Violette s'échappe à sa manière, en menant une double vie : jeune femme émancipée au dehors, élegamment vetue, à l'argent facile mais papillon qui replie ses ailes et se glisse dans sa terne chrysalide quand elle rentre chez ses parents. Sa rencontre avec Jean Dabin (Jean Francois Garreaud), médiocre et sans scrupules mais dont elle devient éperdument amoureuse, va encore élargir le fossé qui la sépare d'elle meme et, sous prétexte de les guérir d'une infection héréditaire, Violette fera prendre à ses parents une poudre mortelle. Sa mère survivra mais Violette, poursuivie pour le meurtre de son père, verra se dresser contre elle celle qui l'a mise au monde.

    Acteurs (51)

    Production et distribution (4)

    Productions Déléguées :

    Cinévidéo, Filmel

    Exportation / Vente internationale :

    Editions René Château

    Coproduction :

    France 3 Cinéma

    Distribution France :

    Gaumont

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Anecdotes

    Claude Chabrol connaissait « l'affaire Violette Nozière », mais c’est Pierre Brasseur qui lui parla sérieusement de faire un film sur ce personnage fascinant. Violette Nozière a laissé son empreinte, propre à émouvoir et passionner Pierre Brasseur. Ce qui ne pouvait pas laisser indifférent Claude Chabrol qui s’intéresse aux faits divers. Pour le cinéaste, le fait divers assure une authenticité, une crédibilité aux personnages et une bonne base pour un film. Les enfants de Violette Nozière ne souhaitaient pas un film sur l’histoire de leur mère. Leur autorisation était nécessaire pour que ce film voit le jour. Claude Chabrol a dissipé toute inquiétude et réussi à convaincre les enfants, sur le bien fondé de son entreprise. L’impression qui se dégage de ce film, est celle de la compassion pour Violette. C’est aussi un réquisitoire contre la peine de mort. Le réalisateur souhaitait Isabelle Huppert pour jouer le rôle de Violette et Jean Carmet, interpréter celui de son père. Nous retrouvons précédemment ces deux acteurs dans le film Dupont Lajoie, d’Yves Boisset, où Jean Carmet violait Isabelle Huppert. Claude Chabrol reconnaît avoir choisi ses acteurs en référence à ce film, ce qui lui permettait de suggérer dans l’inconscient du public, la relation incestueuse, même s'il ne croit pas à la version de Violette. Claude Chabrol par son utilisation brusque de flash-backs, fait qu’on ne sait pas au juste, si c’est un mensonge pur et simple de Violette ou s’il s’agit de la vérité, il conserve ainsi toute l'ambiguïté des personnages.

    Récompenses et nominations

    Festival de Cannes 1978 :  Prix d'interprétation féminine pour Isabelle Huppert

    César du cinéma 1979 :
    - César de la meilleure actrice dans un second rôle : Stéphane Audran
    - Nomination pour le César de la meilleure actrice : Isabelle Huppert
    - Nomination pour le César du meilleur décor : Jacques Brizzio
    - Nomination pour le César de la meilleure musique écrite pour un film : Pierre Jansen

    Source : Wikipedia

    Générique détaillé (20)

    Assistants à la réalisation :

    Philippe Delarbre, Brice Auboyneau

    Voix off :

    Claude Chabrol

    Directeur de la photo :

    Jean Rabier

    Assistant son :

    Gérard Dacquay

    Cadreur :

    Richard Ciupka

    Monteur :

    Yves Langlois

    Assistante monteuse :

    Marie-Aimée Debril

    Auteur de la musique :

    Pierre Jansen

    Chef décorateur :

    Jacques Brizzio

    Mixeur :

    Alex Pront

    Scénaristes :

    Elisabeth Huppert, Odile Barski, Hervé Bromberger, Frédéric Grendel

    Coproducteurs :

    Denis Heroux, Eugène Lepicier

    Ingénieur du son :

    Patrick Rousseau

    Assistants opérateurs :

    Jean-Marc Rabier, Michel Thiriet

    Directeur de production :

    Roger Morand

    Monteuse son :

    Anne Lafarge

    Scripte :

    Aurore Chabrol

    Bruiteur :

    Gilbert Nottin

    Costumier :

    Pierre Nourry

    Photographe de plateau :

    Roger Corbeau

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Thèmes :

    Meurtre

    Langue de tournage :

    Français

    Origines :

    France, Canada

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Majoritaire français (France, Canada)

    Année de production :

    1978

    Sortie en France :

    24/05/1978

    Durée :

    2 h 4 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    48424

    Visa délivré le :

    23/05/1978

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Format son :

    Mono

    Affiches (2)

    Réalisateur

    Actualités

    Sélections en festivals (3)

    Festival des films du monde de Montréal - 2008

    Festival des films du monde de Montréal (Canada, 2008)

    Sélection

    Compétition internationale

    Les César du Cinéma Français - 1979

    Les César du Cinéma Français (France, 1979)

    Sélection (4)

    Meilleur décor : Jacques Brizzio

    Meilleure musique originale : Pierre Jansen

    Meilleure actrice dans un second rôle : Stéphane Audran

    Meilleure actrice : Isabelle Huppert

    Festival international du film de Cannes - 1978

    Festival international du film de Cannes (France, 1978)

    Sélection

    Compétition officielle

    Palmarès (2)

    Les César du Cinéma Français - 1979

    Les César du Cinéma Français (France, 1979)

    Prix

    César de la meilleure actrice dans un second rôle : Stéphane Audran

    Festival international du film de Cannes - 1978

    Festival international du film de Cannes (France, 1978)

    Prix

    Prix d'interprétation féminine : Isabelle Huppert