Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Un drôle de paroissien

Acteurs (33)

Production et distribution (2)

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

La situation financière des Lachenaye est en passe de devenir dramatique : des splendeurs passées, il ne leur reste qu'une solide tradition d'oisiveté à laquelle le fils aîné, aimable irresponsable et faux mystique, reste très attaché. Sa famille, dont les biens sont saisis et vendus, est sur le point d'être expulsée ; Georges se rend à l'église demander à son Saint Patron un signe qui lui indiquerait ce qu'il doit faire. Celui-ci semble répondre sur l'heure à sa requête par le petit bruit séduisant des pièces de monnaie que les fidèles laissent tomber dans le tronc. Sur ce signe « évident », Georges va s'organiser pour cette « vocation de pilleurs de troncs » à laquelle il consacrera désormais ses activités. Cette « affaire » devient prospère. Georges s'est adjoint des collaborateurs très efficaces qui exécutent des tournées hebdomadaires très rentables dans toutes les églises de la capitale. Cependant, la brigade des églises veille dans l'ombre et nous assistons désormais à une véritable partie de « gendarmes et voleurs » où l'imagination débordante de Georges l'aidera à passer chaque fois au travers des pièges que lui tend l'inspecteur. Après un rêve prémonitoire, son collaborateur est arrêté et Georges fait un retour sur lui-même, demande pardon à Dieu, glisse dans un tronc le montant total de ses « prélèvements » et fait dire une messe à laquelle il assiste. La « brigade » au grand complet, ayant envahi l'église, attend la fin de cet office pour l'arrêter... quand surviendra un événement qui lui permettra finalement de s'en sortir.

© Fiches du Cinéma

Générique détaillé (15)

Assistant à la réalisation :

Luc Andrieux

Producteurs :

Henri Diamant-Berger, René Pignières, Jérôme Goulven, Bourvil

Directeur de la photo :

Léonce-Henri Burel

Cadreur :

Jean-Marie Maillols

Monteuse :

Marguerite Houllé-Renoir

Scripte :

Alice Ziller

Auteur de la musique :

Joseph Kosma

Régisseuse générale :

Margot Capelier

Auteur de l'œuvre originale :

Michel Servin

Scénaristes :

Jean-Pierre Mocky, Alain Moury

Ingénieur du son :

René Sarazin

Directeurs de production :

Ludmila Goulian, Paul Laffargue

Assistante monteuse :

Raymonde Guyot

Décorateur :

Pierre Tyberghein

Photographe de plateau :

Roger Forster

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie

Thèmes :

Religion, Escroquerie

Langue de tournage :

Français

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français

Année de production :

1963

Sortie en France :

28/08/1963

Durée :

1 h 22 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

27317

Visa délivré le :

10/07/1963

Agrément :

Inconnu

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Mono