En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Comme une bête

Comme une bête

Un Long métrage de Patrick Schulmann

Produit par Madeleine Films

Sortie en France : 16/12/1998

    Synopsis

    Léo est né dans l’orphelinat d’orangs-outangs que son père a fondé à Bornéo. Il a 25 ans quand son père meurt. Les Indonésiens récupèrent l’orphelinat dont Léo n’est jamais sorti depuis sa naissance. Se sentant exclu, il prend un cargo pour ‘‘la civilisation’’ dont il ne sait rien, car son père ne lui a enseigné que la musique et la poésie. Ce n’est pas un ‘‘Tarzan’’ ni un ‘‘enfant sauvage’’ mais un garçon qui n’a de notre monde qu’une conception pure et idéaliste. Débarquant en France, il va rencontrer des personnages qui incarnent les principaux travers de cette fin de siècle...

    Acteurs (19)

    Production et distribution (4)

    Production Déléguée :

    Madeleine Films

    Exportation / Vente internationale :

    Warner Bros. (France)

    Box Office : cumulé

    Box Office : chronologie

    Sorties à l'international (2)

    PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

    Voir tout

    Voir moins

    Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Patrick Schulmann a des choses à nous dire, ‘‘la délinquance ordinaire, les SDF, la montée du FN, la course à la performance, la rivalité dans le travail, la dénaturation de la création...’’ (énumère-t-il dans le dossier de presse). A priori, ce listing ressemble à un aller simple pour un genre de cata désenchantée même pas drôle. Et pourtant, le charme du film agit ; Sagamore Stévenin (l’un des fils de Jean-François) joue Léo au premier degré avec un aplomb ingénu extrêmement sympathique. On le suit donc volontiers. Sachant être populaire sans être veule, (...) son film démontre une grande générosité d’intrigues et un sens continu de la fantaisie qui font plaisir à voir même s’il n’est pas interdit d’aller discuter ensuite au café du coin sur le rousseauisme de sa morale, qui donne une grosse fessée à la civilisation. (‘‘Libération’’, 16 décembre 1998)

    Générique détaillé (15)

    Producteur délégué :

    Gilbert de Goldschmidt

    Scénaristes :

    Didier Dolna, Patrick Schulmann

    Ingénieurs du son :

    Éric Rophé, Emmanuel Augeard, Éric Bonnard

    Cadreur :

    Guy Famechon

    Monteur :

    Baxter

    Décorateur :

    Olivier Raoux

    Costumières :

    Catherine Boisgontier, Marie Bourgeon

    Photographe de plateau :

    Cédric Eibeinder

    Assistants à la réalisation :

    Dominique Delany, Franck Vestiel

    Directeur de la photo :

    Dominique Gentil

    Assistant son :

    Frédéric Bobillier

    Attachés de presse (film) :

    François Hassan Guerrar, Aude Thomas

    Monteur son :

    Joël Jacovella

    Auteurs de la musique :

    Patrick Schulmann, Patrick Langlade

    Mixeur :

    Éric Bonnard

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie dramatique

    Langue de tournage :

    Français

    Autre pays coproducteur :

    France

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français (France)

    Année de production :

    1998

    Sortie en France :

    16/12/1998

    Durée :

    2 h 10 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    92.984

    Visa délivré le :

    28/10/1998

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    1,85