Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

 

Découvrez le meilleur du jeune cinéma français, partout dans le monde !

 

MyFrenchFilmFestival, c'est parti !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
L'Homme du jour

L'Homme du jour

Un Long métrage de Julien Duvivier

Produit par Les Films Marquis

Sortie en France : 25/02/1937

  • Sommaire

Acteurs (59)

Production et distribution (3)

Production Déléguée :

Les Films Marquis

Distribution France :

Distribution Parisienne de Films (DPF)

Exportation / Vente internationale :

Télédis

Synopsis

Avec son amie Suzanne, Alfred Boulard rêve de music-hall et de succès. Il passe une audition dans l'indifférence et retourne à son quotidien : sa pension de famille, l'hôpital où il est électricien. Le hasard veut qu'il sauve la grande comédienne Mona Thalia en lui donnant son sang. Pour les journaux où s'étale sa photo, il devient. éperdue de reconnaissance tapageuse, Mona veut aider Alfred, qu'elle trouve beau garçon, et en faire un tragédien. Suzanne, elle, retient l'attention de Cormier, le gros ami de Mona, prêt à favoriser ses fragiles dispositions de chanteuse. Mais Alfred contrôle mal sa célébrité : bains de foule, jalousie et haine... Mona révèle sa vraie nature de snob colérique qui s'encanaille sur une passade. Et Suzanne doit subir les assauts de Cormier. La mère d'Alfred comprend les illusions que se font les jeunes gens. De plus, la gloire est éphémère : un nouvel apparaît, qui renvoie Boulard aux oubliettes. Alfred règle des comptes avec un pensionnaire indélicat, comprend la gentillesse de la fleuriste de sa rue qui l'aime secrètement et, revenu à lui, se rend au music-hall où Suzanne fait des débuts calamiteux en première partie de Maurice Chevalier. Ce dernier confirme Alfred dans ses sages résolutions : chacun sa place et mieux vaut être spectateur que mauvais acteur. Réunis à nouveau, les jeunes gens écoutent Chevalier dans son dernier succès.

Source : cineclubdecaen.com

Générique détaillé (9)

Assistant à la réalisation :

Robert Vernay

Scénaristes :

Charles Spaak, Charles Vildrac

Ingénieur du son :

Antoine Archimbaud

Monteuse :

Marthe Poncin

Auteurs de la musique :

Jean Wiener, Roger Desormière, Charles Borel-clerc, Mireille

Producteur :

Julien Duvivier

Directeurs de la photo :

Jean Charpentier, Roger Hubert

Cadreur :

Jean Charpentier

Décorateur :

Jacques Krauss

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie musicale

Langue de tournage :

Français

Autre pays coproducteur :

France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français (France)

Année de production :

1936

Sortie en France :

25/02/1937

Durée :

1 h 27 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

254

Agrément :

Inconnu

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,37

Format son :

Mono