En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Alissa

Alissa

Un Long métrage de Didier Goldschmidt

Produit par Lazennec & Associés

Sortie en France : 29/07/1998

    Synopsis

    Luc Kaufmann, un jeune homme d’une trentaine d’années, se retrouve malgré lui mêlé au meurtre de deux policiers, alors qu’il était entré par effraction chez son père. Manipulé par Alissa, une belle et mystérieuse lituanienne, Luc va se retrouver plongé au coeur d’un règlement de comptes qui prend ses racines dans les années les plus grises des démocraties populaires. Entre un ex-dissident et le propre père de Luc, les fils sont noués sur un secret : la mort d’un homme. Alissa par vengeance, Luc par jeu puis par amour, utiliseront le mensonge pour démasquer l’imposture et faire éclater la vérité.

    Acteurs (21)

    Production et distribution (4)

    Production Déléguée :

    Lazennec & Associés

    Exportation / Vente internationale :

    STUDIOCANAL

    Coproduction :

    STUDIOCANAL

    Distribution France :

    Mars Distribution

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    C’est un film sur le rapport au père, même si ce n’était pas une volonté consciente de ma part. Kaufmann, le père de Luc, est éditeur donc du côté de l’écrit, de la culture. Dans ce milieu, tout est toujours décodé par des formules intelligentes, des références cultivées, ce qui évite de dire l’essentiel et entraîne une absence de gestes très simples, une absence de tendresse, de véritables attentions... Dans son roman ‘‘Les Rats’’, Bernard Frank a une très belle phrase. Son héros se baigne avec une fille sur la Côte d’Azur, il écrit, ‘‘j’avais l’impression d’avoir lu cette baignade’’. C’est exactement ça... C’est cette espèce de piège où on a toujours tout vécu d’avance, on est dans le ‘‘déjà vu’’, il n’y a plus la vraie vie. Le père de Luc est dans un rapport très cynique à la vie qu’instinctivement Luc rejette très fort. (Didier Goldschmidt)

    Générique détaillé (17)

    Producteur délégué :

    Alain Rocca

    Scénaristes :

    Didier Goldschmidt, Christian Sonderegger, Jérôme Tonnerre

    Ingénieur du son :

    Didier Saïn

    Directrice de production :

    Ginette Mejinsky

    Monteur :

    Benjamin Favreul

    Décoratrice :

    Jimena Estève

    Costumière :

    Anne Schotte

    Mixeur :

    Dominique Gaborieau

    Régisseur général :

    Patrick Pesenti

    Assistants à la réalisation :

    Jean-Philippe Blime, Gérald Hustache-Mathieu, Sonia Larue

    Directrice de la photo :

    Jeanne Lapoirie

    Assistants son :

    Vincent Goujon, Alice Capronnier, Aleksander Kaufmann

    Attachés de presse (film) :

    Agnès Chabot, François Hassan Guerrar

    Monteur son :

    Fabien Krzyzanowski

    Auteur de la musique :

    Carolin Petit

    Chef maquilleuse :

    Nathalie Tissier

    Photographe de plateau :

    Guy Ferrandis

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Thriller

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1998

    Sortie en France :

    29/07/1998

    Durée :

    1 h 35 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    88.262

    Visa délivré le :

    05/12/1997

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    Scope

    Affiches (1)

    Réalisateur

    Site internet