En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Le Dernier Combat

Le Dernier Combat

Un Long métrage de Luc Besson

Produit par Les Films du Loup

Sortie en France : 06/04/1983

    Synopsis

    Tout a été détruit ou presque. Le vent et la tempete ont effacé ce qui restait de civilisation. Un homme surgit seul, au dernier étage d'une tour engloutie par les sables. Plus loin, un groupe de survivants habitant des carcasses de voitures, ont organisé leur existence sous les ordres d'un chef sanguinaire. Dans un Paris détruit, un vieux médecin, traumatisé par la catastrophe, s'est retranché dans les décombres d'une vieille clinique et se protège avec acharnement contre les agressions d'un mastodonte qui essaye obstinément de forcer sa porte. Ces quatre hommes vont se croiser, se rejoindre et se combattre pour une seule et meme raison, de plus en plus évidente.

    Acteurs (7)

    Production et distribution (2)

    Production Déléguée :

    Les Films du Loup

    Exportation / Vente internationale :

    Gaumont

    Box Office : cumulé

    Box Office : chronologie

    Sorties à l'international (7)

    PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

    Voir tout

    Voir moins

    Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Propos


        À l'origine, Luc Besson voulait réaliser Subway, mais faute de moyens, il décida de faire un long-métrage d'après L'Avant dernier, court-métrage dont l'intrigue sera développée dans Le Dernier Combat.
        Le Dernier Combat à la particularité de ne contenir aucun dialogue, mis à part une scène où Jean Bouise et Pierre Jolivet, ayant inhalé un gaz qui permet brièvement de parler, se disent « Bonjour ».
        Le tournage s'est déroulé d'août à octobre 1982.
        Les scènes qui montrent des ruines ont été tournées dans les chantiers de Paris et dans le désert tunisien. Quelques plans ont été tournés sur la Dune du Pyla en Gironde.
        D'un budget de 600 000 francs — soit 91 380 euros, Luc Besson réalisa finalement son film pour la somme de 3 289 949 Francs. Le réalisateur, gérant de sa société de production Les Films du Loup, obtint un délai pour payer sa dette et évita ainsi la faillite. Détail cocasse : son banquier n'accorda à Luc Besson qu'un découvert de 2 500 francs lorsque celui-ci réclama son soutien.
        Fritz Wepper, comédien allemand, est connu comme le comparse de l'Inspecteur Derrick, rôle fétiche de Harry Klein.
        Le rôle de Pierre Jolivet était initialement prévu pour François Cluzet, mais ce dernier dut refuser en raison d'un problème d'emploi du temps.
        Pour le rôle du médecin, le choix s'est porté sur Jean Bouise, acteur réputé qui a obtenu récemment le César du meilleur second rôle masculin pour Coup de tête, qui accepta de le faire. Bouise et Besson retourneront ensemble dans Subway, Le Grand Bleu et Nikita, devenant au même titre que Jean Reno l'acteur fétiche du réalisateur.

    Dans un livre consacré au Dernier Combat, Luc Besson raconte sa rencontre avec Jean Bouise : « Pour le personnage du vieux médecin fou, on a pensé à Jean Bouise. J'aimais beaucoup cet acteur, qui correspondait exactement au rôle, mais je ne le connaissais pas... Le problème, c'est qu'il était à l'époque dans l'agence d'acteurs la plus importante de Paris, Artmedia, et que son agent nous avait dit qu'il ne voulait pas faire le film... On l'a contacté par un autre biais - un ami qui le connaissait - et là, on a appris que Jean n'était même pas au courant du projet. Il est venu avec Isabelle Sadoyan, sa femme, à un rendez-vous fixé dans un café. Je lui ai raconté notre histoire, fait lire le scénario de vingt pages, et il m'a dit oui, avec enthousiasme ! C'était quand même gonflé de sa part ! Longtemps après, il m'a raconté : "C'est vrai, tu étais tout jeune, mais on sentait que tu n'étais pas là pour faire le malin, pour briller, tu étais vraiment là pour ton film, tu y croyais, tu l'avais en toi !..." Bien sûr, à l'époque, je n'avais guère d'arguments, si ce n'est la foi, l'envie, la pêche, mon court métrage et mes vingt pages ! Mais, quelque part, il y avait l'essentiel... Après cette rencontre, c'est Jean Bouise qui s'est battu contre Artmedia pour négocier son cachet, en demandant qu'on n'assomme pas ces jeunes sans le sou avec les exigences habituelles : il a fait ça cent fois dans sa vie. Les gens de la profession ne savent pas combien ils doivent à cet homme-là. Il a aidé, encouragé, épaulé tous ceux qu'il a croisés... C'était un être formidable. »

    Luc Besson, extrait de L'histoire du Dernier Combat, édition Bordas.

    Générique détaillé (11)

    Producteur délégué :

    Luc Besson

    Producteurs :

    Luc Besson, Pierre Jolivet

    Scénaristes :

    Pierre Jolivet, Luc Besson

    Assistant opérateur :

    Vincent Jeannot

    Décorateurs :

    Thierry Flamand, Christian Grosrichard

    Costumière :

    Martine Rapin

    Assistant à la réalisation :

    Patrick Alessandrin

    Producteur exécutif :

    Constantin Alexandrov

    Directeur de la photo :

    Carlo Varini

    Monteuse :

    Sophie Schmit

    Auteur de la musique :

    Éric Serra

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Science-fiction

    Langue de tournage :

    Muet

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1983

    Sortie en France :

    06/04/1983

    Durée :

    1 h 36 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    56479

    Visa délivré le :

    10/03/1983

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Noir & blanc

    Cadre :

    Scope

    Format son :

    Mono

    Affiches (1)

    Réalisateur

    Sélections en festivals (4)

    T-Mobile New Horizons International Festival (Wroclaw) - 2013

    T-Mobile New Horizons International Festival (Wroclaw) (Pologne, 2013)

    Sélection

    Films français sélectionnés

    Les César du Cinéma Français - 1984

    Les César du Cinéma Français (France, 1984)

    Sélection

    Meilleur premier film

    Berlinale - 1984

    Berlinale (Allemagne, 1984)

    Sélection

    Séance spéciale