En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Nitrate d'argent

Nitrate d'argent

Un Long métrage de Marco Ferreri

Produit par Salomé

Sortie en France : 29/01/1997

  • Sommaire

Acteurs (8)

Production et distribution (5)

Production Déléguée :

Salomé

Productions Étrangères :

Audifilm, Asp

Distribution France :

Steward

Coproduction :

Rai Cinema

Exportation / Vente internationale :

Sacis

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Le cinéma représentait un des plus importants lieux de socialisation, de rencontre, de séduction, le lieu où l'on vivait quotidiennement, où l'on allait aussi pour dormir, pour manger, et pas seulement pendant l'entracte. Tout le monde allait au cinéma ; une fois installés dans la salle, on pouvait se sentir riches, de la même manière tous étaient égaux. Le cinéma était la ''maison'' où l'on pouvait faire tout ce qui était interdit dans la rue. On pouvait embrasser les filles, faire l'amour : les hommes rencontraient les femmes, les femmes les hommes, les hommes les hommes, les femmes les ... En bref, contre une sorte de paradis terrestre où tout était permis, même de rêver. (Marco Ferreri)

Propos

''Le cinéma était l'usine où l'on fabriquait l'imaginaire collectif. Le catalyseur de la fantaisie. Voyages fantastiques et terres inconnues, monde divers, meilleurs ou plus mauvais : le tout pour quelques centimes et confortablement assis ou même debout, on restait dans les bras d'un fiancé qui, dans la pénombre, paraissait peut-être plus beau. Le nom même des salles faisaient rêver : partout on donna aux cinémas des noms comme ''Palace'', ''Empire'', ''Eldorado'', ''Olympia'', ''Eden''. Le cinéma , c'était le le luxe et le confort. Même l'architecture des salles était monumentale. Grandes, énormes, chargées de stucs et de luminaires, elles devenaient ainsi pour les gens, qui peut-être vivaient à douze dans une pièce, la pièce la plus belle de la maison, le salon le plus riche, le plus vaste et le plus exotique. On pouvait y rester du matin au soir. Il y faisait chaud quand dehors il faisait froid et il faisait frais quand dehors il faisait chaud. (...). Les grandes stars du cinéma devenaient des modèles, des maîtres, des exemples. Les gens s'habillaient, se coiffaient comme elles. Dans la salle, ils apprenaient comment on embrasse, comment on volait dans les magasins, comment on buvait et on fumait, enfin tout. (...)'' (Marco Ferreri)

 

Générique détaillé (10)

Producteur délégué :

Maurice Bernart

Producteurs étrangers :

Tilde Corsi, André Szöts

Ingénieurs du son :

Bernard Leroux, Pierre Excoffier

Assistante de production :

Florence Leonnet

Costumière :

Claire Fraïssé

Scénariste :

Marco Ferreri

Directeur de la photo :

Yorgos Arvanitis

Monteur :

Dominique Martin

Décorateur :

Tibor Lazar

Photographe de plateau :

Patrick Camboulive

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Langue de tournage :

Italien, Français, Anglais, Hongrois

Origines :

Italie, Hongrie, France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français (Italie, Hongrie, France)

Année de production :

1996

Sortie en France :

29/01/1997

Durée :

1 h 27 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

87.971

Visa délivré le :

20/12/1996

Agrément :

Oui

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur et noir & blanc

Cadre :

1,66

Format son :

Stéréo

Affiches (2)

Réalisateur

Sélections en festivals