En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

La Mémoire est-elle soluble dans l'eau ?

Un Long métrage de Charles Najman

Produit par Sem productions

Sortie en France : 13/11/1996

    Synopsis

    Eté 1995. Cinquante ans après la libération des camps de concentration. Comme tous les deux ans, Solange Najman se rend à Evian avec d'autres anciens déportés pour une cure payée par le gouvernement allemand. Entre comédie et tragédie, ce film raconte la vie après Auschwitz, dans l'anbiance surréaliste d'un établissement thermal.

    Acteurs (7)

    Production et distribution (3)

    Production Déléguée :

    Sem productions

    Distribution France :

    Pierre Grise Distribution

    Exportation / Vente internationale :

    Cinexport

    Box Office : cumulé

    Box Office : chronologie

    Sorties à l'international (3)

    PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

    Voir tout

    Voir moins

    Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

    Propos

    "Cinquante ans après la libération et au moment où le négationnisme le plus hideux s'affiche au grand jour, il m'a semblé urgent de transmettre l'histoire des survivants des camps de la mort et de l'incarner, tant qu'il est encore temps, avec un regard complice, intime, celui d'un fils sur sa mère. Ma mère, qui joue ici sa propre histoire, raconte la survie, le tabou même de la survie. "Comment j'ai pu survivre ? aurait pu être le titre du film. Depuis quelque temps, la Shoah est réduite à un pur concept. Contre la logique étroitement commémorative, j'ai fait confiance au pouvoir d'incarnation du cinéma. Je voulais que les rescapés soient les sujets vivants de leur propre histoire.Pour certains, les survivants des camps de la mort devraient ressembler éternellement aux morts-vivants des images d'archives. Cette fiction, où tout est vrai, ou ce documentaire, où tout est mis en scène, transgresse cette insupportable convention. Des Juifs ont traversé l'enfer, ont ressuscité d'entre les morts et sont revenus à l'existence. Et cette rage de vivre est, selon moi, la plus belle revanche individuelle contre le génocide nazi. Ce film est avant tout un chant de vie qui s'élève à travers le plus triste chant de mort."
    (Charles Najman)

    Générique détaillé (6)

    Producteurs délégués :

    Jean-Marc Rouget, Patrice Jacquet

    Directeur de la photo :

    Pierre Novion

    Attachée de presse (film) :

    Marie-Christine Damiens

    Scénariste :

    Charles Najman

    Ingénieur du son :

    François de Morant

    Monteuse :

    Lise Beaulieu

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Langue de tournage :

    Français

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français

    Année de production :

    1996

    Sortie en France :

    13/11/1996

    Durée :

    1 h 35 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    88.150

    Visa délivré le :

    30/09/1996

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    1,66