En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Un amour de sorcière

Un Long métrage de René Manzor

Produit par Films Christian Fechner

Sortie en France : 19/03/1997

  • Sommaire

Acteurs (6)

Production et distribution (4)

Production Déléguée :

Films Christian Fechner

Exportation / Vente internationale :

TF1 International

Coproduction :

TF1 Films Production

Distribution France :

Fox France

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international (13)

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Nous sommes à l'automne de la sorcellerie. Il ne reste plus que six sorciers sur terre. Cinq d'entre eux défendent le Bien, contre un seul pour le Mal. Et la question qui se pose est celle de leur descendance. Molok, sorcier du Mal, n'a pas d'héritier. Morgane, sorcière du Bien, est mère d'un adorable bébé de onze mois : Arthur. Ce 14 juin, à 6 h du matin, Arthur aura un an et comme tous les sorciers, devra être parrainé. Si c'est un sorcier du Bien qui le parraine, il servira le Bien. Si c'est Molok qui le paraine, il servira le Mal. C'est pour sauver son fils que Morgane envoûte Michael Firth, un inventeur américain dont le seul tort a été de naître un 14 juin à 6 h du matin. Si Michael parrainait Arthur, le bébé sorcier perdrait ses pouvoirs et Molok n'en voudrait plus. Mais ce que Morgane n'a pas prévu, c'est qu'elle va tomber amoureuse de Michael...

Propos

"Qu'apprend-on quand on part écrire et réaliser aux Etats-Unis ?"

René Manzor : "On apprend à la fois l'efficacité et la modestie. Ecrire des scénarios qui seront signés par d'autres, tournés par d'autres, devenir une sorte de "script-doctor", l'écrivain-fantôme hollywoodien. Mais ce n'est pas inutile. C'est toute une méthodologie, qui est très précieuse, ensuite, lorsqu'on rentre en France... On voit mieux les avantages et les travers de leur système, mais aussi du nôtre. Ici, l'auteur est le patron absolu d'une oeuvre. Là-bas, j'ai appris qu'on avait absolument besoin d'un partenaire. Mais je suis ravi de mon parcours, car je n'ai rencontré que des producteurs-artistes : le premier c'était Alain Delon. Ensuite, il y a eu mon frère, Francis Lalanne. Puis Georges Lucas pour qui j'ai réalisé des épisodes de la série du jeune "Inadiana Jones". Et maintenant, Christian Fechner. J'ai eu beaucoup de chance de rencontrer tous ces hommes qui ont été aussi mes miroirs et m'ont aidé à progresser. En Amérique, on a souvent affaire à des multinationales et à des conseils d'administration. En France, on parle à des êtres humains." (Extrait du dossier de presse)

Générique détaillé (12)

Producteur délégué :

Christian Fechner

Scénariste :

René Manzor

Ingénieur du son :

Patrick Rousseau

Attachée de presse (film) :

Karine Ellena

Décorateur :

Thierry Flamand

Costumière :

Annie Périer-Foulon

Producteurs exécutifs :

Hervé Truffaut, Didier Pain

Directeur de la photo :

Pal Gyulay

Directeur de production :

Henri Brichetti

Monteuse :

Christine Pansu

Auteur de la musique :

Jean-Félix Lalanne

Photographe de plateau :

Dominique Le Strat

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Comédie

Langue de tournage :

Français

EOF :

Inconnu

Nationalité :

100% français

Année de production :

1996

Sortie en France :

19/03/1997

Durée :

1 h 42 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

89.891

Visa délivré le :

26/02/1997

Agrément :

Oui

Type de couleur(s) :

Couleur

Cadre :

Scope