En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Victimes

Les Victimes

Un Long métrage de Patrick Grandperret

Produit par Gaumont

Sortie en France : 11/09/1996

    Synopsis

    Pierre Duval, un jeune éditeur, tombe passionnément amoureux de Manou. Pendant quelque temps, c’est le bonheur fou. Mais le comportement de Manou est étrange et Pierre ne sait rien d’elle. La seule chose dont il soit sûr, c’est qu’elle est mariée à un certain Bernard Jaillac, ingénieur de renom, que Manou doit suivre sur un chantier au Maroc. Incapable de vivre sans elle, Pierre s’arrange pour faire partie du voyage. Là, une surprise l’attend : la femme qui accompagne l’ingénieur n’est pas Manou, mais Claire. Qui est Claire ? Qui est Manou ? De quelle machination Pierre est-il la victime ?

    Acteurs (7)

    Production et distribution (5)

    Production Déléguée :

    Gaumont

    Exportation / Vente internationale :

    Gaumont

    Agence de presse France :

    Claude Davy & Emmanuel Egretier (ex-DDD Conseil)

    Box Office : cumulé

    Box Office : chronologie

    Sorties à l'international (6)

    PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

    Voir tout

    Voir moins

    Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    "(...) On est dans une atmosphère de suspens étouffante, entre Hitchock et les vieux Chabrol ", explique Vincent Lindon. " Il y a quelque chose d’irréel et pourtant, après coup, on a le sentiment que c’est vraiment possible. Ça pourrait être un film des années 50 avec Vincent Price et Ray Milland. Mais Patrick Grandperret l’a rendu plus contemporain en accentuant la liberté et la sensualité des personnages. Tous les personnages ont un fort potentiel de séduction, dont ils savent parfaitement jouer, ce qui donne au film un côté " sexy " à la fois agréable et dérangeant parce que c’est une composante de l’énigme. " Vincent Lindon a sauté sur l’occasion d’entrer dans un suspens. " Ca manque un peu dans le cinéma français, et c’est dommage parce que le polar remplit une fonction qui me plaît et qu’on oublie trop : c’est le divertissement pur, la détente complète. On regarde s’affronter bons et méchants, ou naïfs et cyniques, c’est le même dualisme et, finalement, on est toujours satisfait : si le bon gagne, ça rassure notre sens moral ou civique, si c’est le mauvais, ça flatte notre goût du héros qui ne se laisse pas enfermé dans les règles... (...) "
    (Vincent Lindon, propos recueillis par Marie-Noël Tranchant, le Figaro)

    Générique détaillé (14)

    Producteur délégué :

    Alain Poiré

    Auteur de l'œuvre originale :

    Boileau-Narcejac

    Directeur de la photo :

    Pierre David

    Attaché de presse (film) :

    Claude Davy

    Assistant monteur :

    Richard Marizy

    Décorateurs :

    Santiago Isidro-Pin, Ana Montañana Alba

    Costumière :

    Mimi Lempicka

    Assistant à la réalisation :

    François Basset

    Scénaristes :

    Patrick Grandperret, Arlette Langmann

    Ingénieur du son :

    Pierre Befve

    Monteuse :

    Dominique Galliéni

    Scripte :

    Olivia Bruynoghe

    Auteur de la musique :

    Bilondiey

    Mixeur :

    William Flageollet

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Français

    Autre pays coproducteur :

    France

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    100% français (France)

    Année de production :

    1996

    Sortie en France :

    11/09/1996

    Durée :

    1 h 34 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    45.905

    Visa délivré le :

    06/09/1996

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    Scope

    Format son :

    Dolby SR