En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Au hasard Balthazar

Au hasard Balthazar

Un Long métrage de Robert Bresson

Produit par Argos Films

Sortie en France : 25/05/1966

  • Sommaire

Acteurs (20)

Production et distribution (4)

Production Déléguée :

Argos Films

Productions Étrangères :

Svensk Filmindustri AB, Svenska Filminstitutet (Swedish Film Institute)

Productions Associées :

Parc Film, Athos Films

Exportation / Vente internationale :

Tamasa Distribution

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international (2)

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Balthazar c'est le "patira", le souffre-douleur, chacun de ses maîtres incarne un vice de l'humanité : et par chacun de ses maîtres, Balthazar souffrira d'une souffrance différente. Ce qu'il pense, nul ne le sait. mais il a l'œil d'un juge. Sa vie sereine s'oppose à celle des hommes, tumultueuse. il finit par mourir, car il porte leur péché : l'or dont l'ont chargé des contrebandiers en route vers la frontière espagnole.

Propos

Quand, en 1966, Bresson réalise Au hasard Balthazar, il a déjà derrière lui une solide réputation et quelques films imparables (Pickpocket, le Procès de Jeanne d'Arc) sur des voleurs et des saintes, et ce n'est sans doute pas sans un certain humour noir qu'il donne cette fois le premier rôle à un âne, comme par un tour de vis supplémentaire à son dégoût des comédiens. Balthazar raconte donc, à la manière d'un roman picaresque, la vie d'un âne passant de main en main, battu, malmené, harassé à la tâche, sous le soleil ou la neige, tour à tour qualifié selon les maîtres de «rétrograde et ridicule», «satan», «camarade», «génie» de cirque ou «saint».

Bresson dresse, via l'oeil stoïque et «admirable» de la bête, un panoptique des vices qui accablent les hommes; l'orgueil, la luxure, l'ivrognerie, l'avarice traversent le film, diversement incarnés par des corps raides aux voix monocordes: une jeune fille, un maître d'école, un voyou, un vagabond, un marchand («La vie n'est qu'un champ de foire...»). Balthazar, loin des habituelles bestioles antropomorphes du cinéma en bas âge, ne gambade jamais hors des limites de son règne et c'est le coup de force du film d'obliger le spectateur à se régler sur un point de vue inhumain. En ce sens, il va plus loin encore lorsqu'Arnold, le vagabond soûlé à mort, s'adresse à une borne kilométrique sur le bas-côté d'une route («Adieu ma chère et pauvre amie, condamnée à passer ici le reste de tes jours, à voir se promener les mêmes imbéciles»), moment génial de panthéisme fou où il n'y a plus le moindre fragment du monde qui ne puisse être crédité.

Source : Libération

Générique détaillé (12)

Producteur délégué :

Anatole Dauman

Adaptateur / Dialoguiste :

Robert Bresson

Directeur de la photo :

Ghislain Cloquet

Assistant opérateur :

Emmanuel Machuel

Directeur de production :

Philippe Dussart

Monteur :

Raymond Lamy

Assistants à la réalisation :

Jacques Kébadian, Claude Miller

Productrice :

Mag Bodard

Ingénieur du son :

Antoine Archimbaud

Cadreur :

Jean-César Chiabaut

Attaché de presse (film) :

André-Paul Ricci

Chef décorateur :

Pierre Charbonnier

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Conte philosophique

Thèmes :

Métaphysique, Nature, Parabole

Langue de tournage :

Français

Origines :

France, Suède

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français (France, Suède)

Année de production :

1966

Sortie en France :

25/05/1966

Durée :

1 h 20 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

30705

Visa délivré le :

09/05/1966

Agrément :

Oui

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Noir & blanc

Cadre :

1,66

Affiches (1)

Réalisateur

Sélections en festivals (3)

Mostra internationale de cinéma de Venise - 1966

Mostra internationale de cinéma de Venise (Italie, 1966)

Sélection

Compétition Officielle

Palmarès (2)