En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Personne ne parlera de nous quand nous serons mortes

Personne ne parlera de nous quand nous serons mortes

Un Long métrage de Agustin Diaz Yanes

Sortie en France : 06/03/1996

    Synopsis

    Jeune, jolie, mariée à Juan, torero promis à un brillant avenir, Gloria a tout pour être heureuse. Pourtant, lors d'un combat, une grave blessure plonge Juan dans un coma profond, et son destin bascule. Elle sombre dans l'alcoolisme et fuit vers le Mexique pour abandonner son appartement, les traites impayées, la misère. Au Mexique, elle se trouve contrainte à la prostitution pour survivre. Mêlée par hasard à un règlement de comptes entre gangsters mexicains et policiers américains, elle est expulsée et retrouve Madrid et son passé. Pour lutter contre la pauvreté et la mort, Gloria ne peut compter que sur un carnet d'adresses hérité de la mafia mexicaine et sur sa belle-mère, Dona Julia, qui s'efforcera de lui réapprendre dignité et espoir.

    Acteurs (8)

    Production et distribution (4)

    Coproduction :

    Renn Productions

    Exportation / Vente internationale :

    Pathé Distribution

    Productions Étrangères :

    Xaloc, Flamenco Films, Producciones Amaranta, Cartel S.A.

    Distribution France :

    Pathé Distribution

    Box Office : cumulé

    Box Office : chronologie

    Sorties à l'international (9)

    PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

    Voir tout

    Voir moins

    Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    "Ce film est le résultat de huit années d'amitié. (...) Nous avons travaillé en complète osmose. Le mélange entre un réalisateur débutant et une actrice consacrée n'est pas forcément explosif. (...) Agustin nous a donné le premier jour la clef maîtresse pour ouvrir toutes les portes. A propos de la quête de dignité de Gloria dans le film, je n'avais qu'à comprendre une chose évidente, (...) c'est que les pauvres ne sont pas des junkies ou des délinquants, mais des princes qui doivent reconquérir leur royaume. (...) Je n'oublie pas mes origines, j'ai été pauvre la moitié de ma vie... riche l'autre moitié(...). Etre pauvre c'est violent dans tous les sens, moral, physique et économique. (...) Agustin dit qu'il n'aurait pas fait le film sans moi, mais moi non plus ! Quand un réalisateur est en état de grâce, il faut s'accrocher à lui."

    (Victoria Abril)

    Générique détaillé (10)

    Producteur :

    Edmundo Gil Casas

    Coproducteur :

    Claude Berri

    Ingénieur du son :

    Goldstein Steinberg

    Monteur :

    José Salcedo

    Auteur de la musique :

    Bernardo Bonezzi

    Scénariste :

    Agustin Diaz Yanes

    Directeur de la photo :

    Francisco Femenia

    Attachés de presse (film) :

    Thierry Lenouvel, Nicole de Buron

    Décorateur :

    José Suarez

    Costumier :

    José Maria Cossio (de)

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Comédie dramatique

    Langue de tournage :

    Espagnol

    Origines :

    Espagne, France

    EOF :

    Inconnu

    Nationalité :

    Minoritaire français (Espagne, France)

    Année de production :

    1995

    Sortie en France :

    06/03/1996

    Durée :

    1 h 44 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    87.230

    Visa délivré le :

    01/03/1996

    Agrément :

    Oui

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    1,85

    Format son :

    Dolby SR