En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Fugueuses

Fugueuses

Un Long métrage de Nadine Trintignant

Produit par AFCL Productions

Sortie en France : 23/08/1995

  • Sommaire

Acteurs (7)

Production et distribution (5)

Production Déléguée :

AFCL Productions

Production Étrangère :

Animatografo 2

Distribution France :

AFMD

Coproduction :

StudioCanal

Exportation / Vente internationale :

StudioCanal

Box Office : cumulé

Box Office : chronologie

Sorties à l'international (5)

PaysDistributeurAcheteurDate de sortie

Voir tout

Voir moins

Désolé, aucun résultat ne correspond à votre recherche.

Diffusions TV : Cumulé

Diffusions TV : détail par pays

Synopsis

Dans le Paris-Lisbonne, Marina, belle jeune femme, voyage en compagnie de Bruno, sexagénaire riche et cultivé dont elle partage la vie. Sans qu'il la touche. Au cours d'une bagarre, Bruno se tue accidentellement, Marina fuit. Elle rencontre dans le même train, Prune. Celle-ci s'en va chercher son père, qu'elle n'a vu que dix fois dans sa vie, alors que sa mère, Jeanne, a tenté de l'en dissuader. Entre les deux jeunes femmes, l'entente est immédiate. A Lisbonne, elles partagent un petit appartement. Elles se racontent par petits bouts. Au cours d'un bain de minuit, Prune se noie. Marina, qui vit dans la peur d'être accusée de la mort de Bruno, endosse l'identité de Prune. Elle devient Prune. Elle entame une correspondance avec Jeanne. Elle rencontre Eugenio, le fils du père de Prune. Elle découvre que l'amour existe. Jeanne bouleversée par les lettres qu'elle croit de Prune, vient à Lisbonne, apprend la vérité. Elle découvre le subterfuge de Marina. Les deux femmes se croisent à l'aéroport. Sans mot dire.

© Fiches du Cinéma

Propos

"Marie est un personnage romanesque. C'est une actrice qui m'inspire. Qui m'étonne. Petite fille, elle était énigmatique. Elle disait (je pense que c'était pour provoquer son père) qu'elle serait rentière ou courtisane. C'est raté pour les deux. En elle il y a du Bonnard et du Klimt. On ne sait jamais à qui on a affaire. Avec Gélin, elle s'est révélée femme fragile et vénéneuse. Magnifique. Pour ce qui est de l'écriture, je suis voleuse sans honte. Marie m'a donné des idées. Les grands comédiens ont souvent de très bonnes idées.Dans la mesure où je peux les faire miennes, je les prends sans vergogne. Je me suis fabriquée moi-même mon actrice favorite. C'est ce qu'on appelle de la conscience professionnelle."
(Nadine Trintignant)

Générique détaillé (15)

Productrice déléguée :

Anne François

Dialoguiste :

Nadine Trintignant

Producteur exécutif :

Antonio da Cunha Telles

Directeur de la photo :

Acacio de Almeida

Directeur de production :

François d'Artemare

Monteur :

Claude Dufour

Costumières :

Maria Amaral, Catarina Santos

Photographe de plateau :

Joao Tuna

Adaptateur / Dialoguiste :

Gilles Perrault

Producteur associé :

Christophe Lambert

Scénariste :

Nadine Trintignant

Ingénieur du son :

Pierre Befve

Attachée de presse (film) :

Agnès Chabot

Décorateurs :

Fernanda Morais, Valérie Leblanc, Fernando Areal, Pedro Texeira

Mixeur :

Gérard Lamps

Mentions techniques

Long métrage

Genre(s) :

Fiction

Sous-genres :

Drame psychologique

Langue de tournage :

Français

Origines :

Portugal, France

EOF :

Inconnu

Nationalité :

Majoritaire français (Portugal, France)

Année de production :

1995

Sortie en France :

23/08/1995

Durée :

1 h 35 min

Etat d'avancement :

Sorti

Numéro de visa :

86.418

Visa délivré le :

24/07/1995

Agrément :

Oui

Formats de production :

35 mm

Type de couleur(s) :

Couleur

Format son :

Dolby