En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
Les Liens de sang

Les Liens de sang

Un Long métrage de Claude Chabrol

Produit par Classic Film, Filmel

Sortie en France : 01/02/1978

    Synopsis

    En pleine nuit, une jeune fille, Patricia (Aude Landry), fait irruption dans un commissariat de police. Elle a du sang sur les mains. Patricia déclarera à l'inspecteur Steve Carella (Donald Sutherland), chargé de l'affaire, qu'elle a été agressée par un inconnu alors qu'elle rentrait chez elle avec Muriel (Lisa Langlois), une cousine orpheline que ses parents ont recueillie. Au cours de l'agression, Muriel a du se plier aux exigences sexuelles de l'homme avant de mourir poignardée. L'inspecteur fait rechercher les sadiques les plus notoires de la ville et les présente à Patricia. Mais celle-ci désigne un policier melé volontairement à eux. Reprenant son enquete différemment, l'inspecteur parvient à faire dire à Patricia qu'elle connait le meurtrier de Muriel : ce serait Andrew (Laurent Malet), son propre frère. Andrew est arreté. Pourtant sa culpabilité n'apparait pas nettement. C'est en lisant le journal intime de Muriel que l'inspecteur apprend qu'Andrew et elle avaient eu une liaison, liaison insupportable pour Patricia et qui la conduisit au meurtre horrible de sa cousine. C'est ce que déduira l'inspecteur qui saura tendre un piège à la jeune fille pour lui faire avouer son meurtre.

    Acteurs (9)

    Production et distribution (4)

    Productions Déléguées :

    Classic Film, Filmel

    Exportation / Vente internationale :

    Editions René Château

    Production Étrangère :

    Cinévidéo

    Distribution France :

    Société Nouvelle de Cinématographie (SNC)

    Diffusions TV : Cumulé

    Diffusions TV : détail par pays

    Propos

    Prestige du cinéma "noir" américain : Claude Charbol lui rend hommage dans ce film en reproduisant ses situations, ses personnages, son "climat". Mais là où des cinéastes comme Altman (Le Privé) empruntent au thriller ses codes pour les "contredire", pour les détourner au fur et à mesure qu'ils se manifestent, Chabrol, lui, les utilise sans chercher à s'en démarquer. dans Les Liens de sang, tout est typé, des personnages au décor. L'humour, vertu cardinale de la "manière chabrolienne", fait défaut. Il faut l'aller chercher dans les ordures dont le paysage urbain est encombré (il y a grève des éboueurs durant le "temps" du film), mais cet envahissement des déchets de notre civilisation d'abondance fonctionne surtout comme supplément de fantastique ajouté aux lieux et au décor du film. Celui-ci reste cadre pour un récit à suspense auquel il fournit les stéréotypes habituels : rues nocturnes, impasses obscures, éclairages dosant l'ombre et la lumière, etc. Les personnages manquent par trop de consistance pour que les acteurs puissent convaincre. Donald Sutherland lui-même n'y parvient pas. Il avait pourtant montré dans Klute d'Alan J. Pakula – un film d'une autre ambition, c'est vrai – qu'il pouvait donner du relief à un rôle de policier tout en "respectant" sa banalité.

    © Jacques Chevallier, "La Saison Cinématographique 78"

    Générique détaillé (11)

    Assistante à la réalisation :

    Justine Héroux

    Auteur de l'œuvre originale :

    Ed McBain

    Producteur associé :

    Claude Léger

    Ingénieur du son :

    Patrick Rousseau

    Scripte :

    Aurore Chabrol

    Chef décoratrice :

    Anne Pritchard

    Adaptateurs / Dialoguistes :

    Claude Chabrol, Sydney Banks

    Producteurs :

    Denis Heroux, Eugène Lepicier

    Directeur de la photo :

    Jean Rabier

    Monteur :

    Yves Langlois

    Auteur de la musique :

    Pierre Jansen

    Mentions techniques

    Long métrage

    Genre(s) :

    Fiction

    Sous-genres :

    Drame

    Langue de tournage :

    Anglais

    Origines :

    France, Canada

    EOF :

    Inconnu

    Année de production :

    1977

    Sortie en France :

    01/02/1978

    Durée :

    1 h 40 min

    Etat d'avancement :

    Sorti

    Numéro de visa :

    47876

    Visa délivré le :

    01/02/1978

    Agrément :

    Inconnu

    Formats de production :

    35 mm

    Type de couleur(s) :

    Couleur

    Cadre :

    Scope

    Format son :

    Mono

    Interdiction :

    Moins de 12 ans