En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]
media

La Cinémathèque de Toulouse

Activités : Institution

    Présentation de la société

    Fondée dans les années cinquante par une équipe de cinéphiles réunie autour de Raymond Borde, la Cinémathèque de Toulouse est placée depuis 1964 sous le statut d’association loi de 1901 à but non lucratif. Elle est financée par l’État (Centre national de la cinématographie - C.N.C. et Direction Régionale des Affaires Culturelles - D.R.A.C.), la Ville de Toulouse, le Conseil Général de la Haute-Garonne et le Conseil Régional de Midi-Pyrénées. Elle a été présidée par Daniel Toscan du Plantier entre mars 1996 et février 2003. Depuis mars 2003, Martine Offroy en assure la présidence.

    La Cinémathèque de Toulouse est membre de la Fédération Internationale des Archives du Film (F.I.A.F.) depuis 1965 et collabore avec tous les organismes nationaux et internationaux chargés de la conservation des films. Sous l’égide du CNC, elle entretient des rapports réguliers avec les principales institutions qui s’attachent, en France, à la mémoire du cinéma (Archives françaises du Film, Cinémathèque française, BIFI, Institut Lumière à Lyon). Elle possède des films venus de la plupart des pays du monde et notamment un important fonds de cinéma burlesque américain, un fonds russe et soviétique, un fonds de films sur l’art, etc. Le fonds le plus important est cependant le fonds français (environ la moitié de ses collections).

    La Cinémathèque de Toulouse est une cinémathèque nationale mais, implantée dans un espace géoculturel particulier, elle a entrepris de constituer à ce titre la mémoire cinématographique du Sud-Ouest.

    Lieu de mémoire, la Cinémathèque de Toulouse n’entend pas pour autant limiter ses activités à l’exploration - et à l’exploitation - du passé du cinéma. Elle revendique une place de choix dans le débat qui, aujourd’hui tout particulièrement, replace les « images en mouvement » dans un contexte artistique plus large, où interviennent à la fois le théâtre, la danse, les arts plastiques, la photographie, la musique. C’est en cela aussi qu’elle apporte sa contribution à l’avenir du cinéma.

    L'équipe

    Voir tout

    Voir moins

    Contact

    Pour accéder aux coordonnées publiques des contacts de l'annuaire d'UniFrance, veuillez vous connecter (ou vous inscrire)