Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

26 février 2013 à 19:15

BO Films français à l'étranger - semaine du 8 au 14 février

BO uniFrance : "Populaire" et la dure campagne de Russie

Amour voit sa combinaison atteindre 125 copies en neuvième semaine (+ 31 copies) aux États-Unis/Canada anglophone (Sony). Le film gagne 580 000 dollars de recettes supplémentaires, soit 3,2 millions de dollars au total depuis sa sortie (environ 427 000 entrées). La semaine suivante sa combinaison doublera afin de profiter de l’effet de levier provoqué par sa sélection aux Oscars.

En Espagne, le film poursuit sa carrière avec succès avec 160 000 entrées décomptées en sept semaines à l’affiche. Il dépasse ainsi les performances de quelques succès français de 2012 comme Le Prénom (Vertigo – 153 000 entrées) ou Les Neiges du Kilimandjaro (Golem – 150 000 entrées) sur ce territoire.  

Amour totalise près de 2 millions de spectateurs à l’international. 

Populaire totalise 21 000 entrées à l’issue de sa troisième semaine d’exploitation en Russie (CP Digital). Une performance moyenne à mettre en perspective avec une combinaison étroite de 24 copies au maximum en circulation. Après une année 2012 record pour les performances du cinéma français en Russie avec 6,9 millions d’entrées recensées, ce début d’année 2013 est peu encourageant. Populaire est la 3e sortie française depuis le début de l’année après La Vie d’une autre et De rouille et d’os (WDSSPR – 8 000 entrées). Aucun de ces trois titres n’a bénéficié d’une sortie sur une combinaison large (35 copies maximum pour De rouille et d’os) en dépit d’un casting identifiable (Cotillard, Binoche, Duris).

Une distribution peu audacieuse lèse bien souvent les exploitations des films français en Russie, où les carrières sont très concentrées dans le temps. En 2012, 25 titres en langue française sont sortis sur moins de 50 copies et aucun d’entre eux n’a dépassé les 25 000 spectateurs. Le parc de salles continue de se déployer sur le territoire russe avec maintenant plus de 1 000 établissements recensés et plus de 3 000 écrans dont près des deux tiers sont numérisés.  

Auteur : Matthieu Thibaudault

Dernière mise à jour : 04 mars 2013 à 19:15 CET