Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

12 février 2013 à 19:17

BO Films français à l'étranger - semaine du 25 au 31 janvier

BO uniFrance : "Amour" en pleine expansion

La combinaison d’Amour croît cette semaine encore aux États-Unis/Canada anglophone (Sony Classics), passant ainsi de 36 à 64 copies. Le film collecte 657 000 dollars de recettes supplémentaires aux guichets nord-américains (soit 88 000 entrées), et frôle maintenant les 2 millions de dollars au cumul (soit 263 000 entrées) depuis sa sortie il y a sept semaines.

En Espagne (Golem), sa carrière se poursuit sur 64 copies en quatrième semaine. Le film compte désormais 133 000 entrées au total, une performance notable pour un film d’auteur dans les salles espagnoles, mais qui ne devrait pas évincer les résultats du Ruban blanc (Golem), qui avait attiré 283 000 spectateurs sur ce territoire en 2010.

Amour totalise près de 1,6 million de spectateurs à l’international. 

De rouille et d’os passe le cap des 100 000 spectateurs en Allemagne (Wild Bunch) après quatre semaines à l’affiche. Le film devrait atteindre 140 000 entrées avant la fin de son exploitation, soit une performance équivalente aux résultats finaux des Émotifs anonymes (DCM – 141 000 entrées en 2011), du Cochon de Gaza (Alamode - 144 000 entrées en 2012) ou encore de Comme un chef  (Senator – 145 000 entrées en 2012).

Suite aux performances moyennes de la semaine passée, la combinaison de De rouille et d’os accuse une baisse de 52 copies aux États-Unis/Canada anglophone (Sony Classics), qui se traduit par le repli de 47% de ses recettes au box office. Le film, qui compte maintenant près de 1,8 million de dollars de recettes (soit environ 230 000 entrées), amorce pour sa dixième semaine en salle la fin de sa carrière nord-américaine. Au Québec (Métropole Films), le film égalise les résultats d’Un prophète (Métropole Films) avec 47 000 entrées décomptées en sept semaines.

De rouille et d'os totalise près de 950 000 entrées à l’international. 

Le capital réalise de très bonnes performances en Grèce (Odéon), terre natale du réalisateur Costa-Gavras. Il totalise 27 000 entrées en seulement trois semaines, une performance équivalente aux résultats finaux de Habemus Papam (Seven Films – 27 000 entrées en cinq semaines en 2011) ou Coco avant Chanel (Audiovisual Enterprises – 28 000 entrées en six semaines en 2010). Toutefois, Le capital ne devrait pas supplanter les excellents résultats de la précédente réalisation de Costa-Gavras, Eden à l’ouest (Odeon), qui avait terminé sa carrière à 82 000 entrées dans les salles grecques en 2009.

Le capital a également séduit le public espagnol (Savor), en réunissant plus de 140 000 spectateurs après 10 semaines d’exploitation. il s’agit du plus grand succès de Costa-Gavras sur ce territoire depuis Amen (Wanda) qui signait en 2003 la cinquième meilleure performance française avec 176 000 entrées.

Le Capital totalise près de 190 000 entrées à l’international

Matthieu THIBAUDAULT

Auteur : Matthieu Thibaudault

Dernière mise à jour : 04 mars 2013 à 19:17 CET

Lié à cette actualité

Films liés (3)