Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

13 septembre 2012 à 18:12

13e Festival Off-Courts de Trouville

Le Festival Off-Courts, rencontre autour du court-métrage franco-québécois, œuvre pour élargir au plan professionnel les échanges artistiques.

En 2000, Off-Courts entrait dans le monde du cinéma par la porte du numérique alors que régnait encore la pellicule.
En 2012, c’est à l’assaut du Web qu’Off-Courts part en créant, durant 9 jours, un flux 24/24 depuis Trouville pour que chacun puisse profiter de l’aventure où qu’il soit au travers de la Web TV Off portée par la fibre optique.

Cette édition fut l’occasion de voir 42 films en compétition : 21 courts français et autant de québécois.  À leurs côtés, des films en programmes spéciaux, des rétrospectives ou autres cartes blanches n’ont fait que confirmer l’originalité d’une ligne éditoriale résolument dédiée à la jeune création.

Le Palmarès  a récompensé Tennis Elbow de Vital Philippot (Prix du public), Bigshot de Maurice Huvelin (Prix de la Critique), Les Meutes de Manuel Schapira (Prix de la région Basse-Normandie) et Lapse de Gilles Guerraz (Prix de l’office franco-québécois pour la jeunesse)

Mis en place pour la première fois cette année, le Prix uniFrance films – RTP2 Onda Curta a été attrbué à Vends chien qui parle, 10 euros de Lewis-Martin Soucy. Il est concrétisé par un sous-titrage d’une valeur de 1500 €  offerts par uniFrance et par un achat de la chaîne RTP2 (Portugal) pour une diffusion dans l’émission Onda Curta.

Le marché international du film court s’est déroulé à deux pas du Village Off, dans un espace aménagé pour qu’acheteurs, distributeurs, programmateurs, réalisateurs et producteurs puissent profiter à la fois de l'énergie du festival et du calme nécessaire à leur travail. Rencontres, débats, cocktails leur ont permis d'échanger librement autour d'un catalogue varié disponible

 

Auteur : Christine Gendre

Dernière mise à jour : 20 septembre 2012 à 18:12 CEST