Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Festivals, événements

13 septembre 2012 à 16:44

Bilan de la 69e édition du Festival international de Venise

La 69e Mostra internationale de cinéma de Venise s'est déroulée du 29 août au 8 septembre.
 

Une quinzaine de films majoritaires français a été présentée dans les différentes sections, dont quatre en compétition pour le Lion d'Or. Parmi eux, Après Mai d'Olivier Assayas, très bien accueilli sur le Lido, a obtenu le prix du scénario.

Cette édition marquait le retour d'Alberto Barbera à la tête du Festival de Venise. Ce changement coïncidait avec une restructuration des espaces utilisés par le festival sur le Lido et avec la création d'un tout nouveau marché de 5 jours, dirigé par le Français Pascal Diot, pour accueillir les acheteurs internationaux.
Nous avons posé trois questions à celui-ci au terme du festival:

1/ Quel bilan tirez-vous du marché de Venise en termes de fréquentation, réactions des professionnels, liens avec le festival ?

Je suis content parce que les deux objectifs que je m'étais fixés pour cette première édition ont été atteints. Une fréquentation en hausse avec un total de 1 556 professionnels accrédités pour le marché dont 193 distributeurs et 66 vendeurs et des deals signés pendant les 5 jours. C'est plus aux professionnels de le dire mais je pense qu'ils ont été satisfaits de l'organisation, avec un lieu qui leur était réservé, de l'accueil et des facilités d'accès aux badges, salles etc. Un marché est intimement lié au festival et vice versa. Il est vrai que la sélection équilibrée d'Alberto Barbera a permis d'intéresser et d'attirer différents types de distributeurs et de vendeurs ce qui est parfait pour un marché.

2/ Comment voyez-vous son évolution pour l'an prochain ?
Tout en restant convivial, je voudrais mettre en place 3 ou 4 salles de projections privées afin de permettre aux vendeurs ayant des films en sélection et ne souhaitant pas les mettre dans la vidéothèque, d'organiser des projections privées pour les distributeurs avec un grand écran. Cela servirait également pour ceux qui ont des films projetés en fin de festival. Je compte également développer les projections de promo-reels des films tournés pendant l'été.

3/ le meilleur souvenir de cette année… et le pire ?
Le meilleur souvenir est d'avoir vu l'Industry Club plein avec des professionnels détendus et le pire est de voir des trombes d'eau tomber à une demie heure de l'ouverture de la soirée d'ouverture du marché.

Auteur : Service Communication

Dernière mise à jour : 22 septembre 2012 à 16:44 CEST