Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

17 juillet 2012 à 18:12

Top 20 films français à l'étranger - semaine du 29 juin au 4 juillet

BO Unifrance : "Intouchables" inoxydable dans le monde

Intouchables poursuit sa carrière aux États-Unis (The Weinstein Company) où il fait preuve d’une grande stabilité avec 556 000 $ de recettes supplémentaires engrangées (+7% par rapport à la semaine passée), soit 71 000 tickets vendus. En ayant déjà réuni 362 000 spectateurs, le film affiche la meilleure performance enregistrée par une œuvre française sortie aux États-Unis en 2012. Une nouvelle performance significative pour la carrière internationale d’Intouchables qui totalise maintenant plus de 21 millions d’entrées étrangères. 

2 Days in New York enregistre un démarrage plutôt décevant en Allemagne (Senator) avec 23 000 entrées recensées sur une combinaison 91 copies. Ce résultat contraste avec les 280 000 entrées qu’avait généré Two Days in Paris (3L) en 2007. Même constat pour la sortie du film en Autriche (Constantin Film) : il attire 2 500 spectateurs sur 23 copies.

Ce deuxième opus peine décidément à s’imposer les marchés étrangers. En témoignent, ses résultats britanniques (Network Releasing – 35 000 entrées en huit semaines) et belges (Paradiso Entertainment – 16 000 entrées en neuf semaines). Toutefois, son salut pourrait venir des États-Unis qui signèrent la meilleure performance étrangère de Two Days in Paris (Samuel Goldwyn Films – 671 000 entrées). Sa sortie en salle (et simultanément en VàD) est prévue pour le mois d’août (Magnolia). Un succès outre-Atlantique pourrait être un levier sur les nombreux autres territoires où le film a été vendu.

Un bonheur n'arrive jamais seul rassemble 20 000 spectateurs pour sa deuxième semaine d’exploitation belge (Alternative Films), toujours distribué sur 33 copies. Ces deux premières semaines d’exploitation (37 000 entrées) augurent d’une carrière comparable au précédent succès de James Huth, Brice de Nice (Victory) sur ce territoire, où le film était resté 18 semaines à l’affiche pour totaliser près de 150 000 entrées.

En Suisse romande (Pathé Films), Un bonheur n’arrive jamais seul enregistre un démarrage encourageant avec 5 000 entrées sur sept copies.

Sa carrière internationale ne fait que commencer puisque de multiples sorties sont déjà programmées en Espagne (DeAPlaneta), en Allemagne (Alamode), en Russie (Daro Film), en Turquie (Chantier Films) ou encore en Grèce (Seven Films).

Cosmopolis enregistre une performance moyenne en première semaine dans les salles allemandes (24 Bilder Filmagentur). Malgré une distribution sur 99 copies, seulement 16 000 entrées ont été décomptées. Une situation identique à celle observée en Autriche (Einhom Film), où distribué sur 25 copies, le film a fédéré 3 000 spectateurs. Au Royaume-Uni (E1 Entertainment – 53 000 entrées), en Italie (01 Distribution – 134 000 entrées) comme au Portugal (Medeia – 28 000 entrées), il affiche en revanche la cinquième meilleure performance réalisée par un film français depuis le début de l’année, et totalise désormais 272 000 entrées à travers le monde.

Auteur : Matthieu Thibaudault

Dernière mise à jour : 19 juillet 2012 à 18:12 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (4)