Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

Ufi s'associe à la Journée de l'Hommage National aux victimes des attentats du 13 novembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

[En savoir plus][OK]

Chiffres à l'international

10 juillet 2012 à 11:33

Top 20 des films français à l'étanger - semaine du 22 au 28 juin

BO uniFrance : "Intouchables", record français aux Pays-Bas

Intouchables continue sa carrière à l’étranger en enregistrant encore plus de 100 000 entrées. C’est aux États-Unis qu’il réalise sa plus belle performance cette semaine avec 66 000 entrées sur 74 copies et un cumul qui atteint désormais les 290 000 tickets vendus. Son résultat aux Pays-Bas reste le plus impressionnant à ce jour, avec 755 000 entrées, quand on sait que les plus grands succès des films français sur ce territoire n’avaient jusqu’à présent jamais dépassé le cap des 500 000 entrées (Elle s’appelait Sarah, 490 000 entrées, Astérix et Obélix contre César, 320 000 entrées). Intouchables est d’ailleurs toujours dans le top 5 du box-office hollandais, depuis maintenant plus de 15 semaines, et enregistre plus d’entrées qu’Avengers.

En Italie, plusieurs sorties de films français cette semaine. L'Amour dure trois ans enregistre un timide début avec 36 000 entrées pour 181 copies tandis qu’il termine sa carrière en Russie où il cumule 75 000 entrées. Comme un chef obtient, pour sa part, toujours en Italie, 33 000 entrées. En Allemagne, le film enregistre encore près de 14 000 entrées pour sa 4e semaine à l’affiche. Distribué sur 147 copies, il dépassera probablement les 100 000 entrées sur ce territoire la semaine prochaine.

Le film de Mia Hansen-Løve, Un amour de jeunesse, trouve aussi son public italien pour sa première semaine puisque le film comptabilise plus de 8 000 entrées sur 24 copies. Un démarrage comparable à celui de son précédent opus, Le père de mes enfants, qui avait terminé sa carrière à près de 40 000 entrées.

Pour sa première semaine d’exploitation en Belgique, Un bonheur n'arrive jamais seul enregistre 15 000 entrées, un résultat correct pour une distribution sur 33 copies. Sur ce même territoire, Adieu Berthe - l'enterrement de mémé ne soulève pas l’engouement des foules puisqu’il n’atteint pas les 5 000 entrées en deux semaines, n’étant toutefois distribué que sur six copies. Quant à De rouille et d'os, il semble entamer sa fin de carrière en Belgique avec 4 000 entrées cette semaine contre 10 000 la semaine dernière. Il passe toutefois avec succès le cap des 100 000 entrées.

Et maintenant, on va où ?, sorti au Royaume-Uni il y a dix jours, bénéficie d’un démarrage encourageant avec 10 000 entrées sur 20 copies. Encore à l’affiche dans quatre territoires, le film de Nadine Labaki, majoritairement français, cumule actuellement 630 000 entrées (dont 300 000 au Liban, pays d’origine de la réalisatrice) et devrait sortir en Amérique latine, en Australie et en Turquie dans les mois à venir. Le premier film de la réalisatrice, Caramel, avait, lui, totalisé 1,5 million d’entrées en 2008.

Matthieu Thibaudault

Auteur : Matthieu Thibaudault

Dernière mise à jour : 02 août 2012 à 11:33 CEST

Lié à cette actualité

Films liés (8)